• Bon ben, personne ne m'a posé la question mais je vais quand même vous répondre:

    J'étais là:

    T'étais où?

    et même là:

    T'étais où?2

    Là quoi:

    T'étais où?3

    As tu trouvé?

    Un week-end dans un décor qu'on connait si bien au final!

    J'en rêvais depuis des années et voilà.

    Un petit break à 2, ça nous a permis de nous rappeler un peu la liberté de notre jeunesse!

    Et sinon, j'ai fait plein d'autres trucs, je reviens vite pour parler de tout ça.


    1 commentaire
  • 1    J'ai été taguée par Mél Dequoijememél sur le

                                 Tag des activités de Noël

              Donc c'est parti mon kiki!

    .1

    1     1.Quel est le livre de Noël que tu préfères lire à tes enfants ou que tes enfants préfèrent ?

    J'aime bien« Joyeux Noël Petit Hérisson »

    Tag de Noël

    (une histoire sans Père Noël)

     

    2.   Quand on te dit Noël, ça te donne envie de manger quoi ?

    Manger non , boire un bon chocolat chaud, oui !

    choco

     

    3.   Y-a-t-il une activité créative que tu as faites à l’occasion de Noël et qui a vraiment plu ?

    Tag de Noël2

    Il a adoré créé Père Noël Bonhommes de Neige et Rennes  en papier toilette et il joue avec donc pour moi, c’est plutôt cool même si nos réalisations ne sont pas parfaites.

              (en lien ce dont on s'est inspiré)

    4.   As-tu une tradition ou rituel à l’approche de Noël ?

    J’essaie toujours de trouver un calendrier de l’avent sympa depuis les 18 mois de MisterBB (son 2ème Noël). Cette année, je lui en ai fait un sur-mesure (d’autant qu’il ne peut pas manger de chocolat)

    calendrier avent

    Et on décore la maison et le sapin 1 mois à l’avance (j’adore les décos de Noël)

    5. Quand on dit Noël, à quel film ou dessin animé penses-tu en premier ?

    xmas

    Mission Noël

    a été le film fétiche de MisterBB pendant plus d'un an, il en train d’être remplacé par

    Sauvons le Père Noël

    santa

    (mais je préfère Mission Noël )

    6. Une chanson de Noël ?

    jingle

    Jingle bells

    We wish a Merry Christmas aussi.

    MisterBB adore (il a bon goût cet enfant!).

    Il aime aussi Vive le vent et Petit Papa Noël depuis qu’il est petit.

    Oups ! Ca fait plus d’une !

    7. Pour finir, quelles sont les décorations maison que tu fais/vas faire à Noël ?

    Bon ben du coup, on rejoint l’activité créative et le rituel pré-noël…

    Pour le reste, j’avoue que j’ai ressorti mon stock de guirlandes et autres bougies et autocollants de fenêtres…

    Il y en a tellement et on ne les voit qu’une fois par an, donc on ne se lasse pas trop !

    sapin

    Si seulement...mais non, chez moi, c'est plus sobre!(snif)

     

    PS: Avant, je passais le matin tôt devant une fenêtre où il y avait un magnifique et énorme sapin (il touchait le plafond, y avait des petits nounours blancs dedans et des petits flots et...), je ne me lassais pas de le regarder! #moigrandirpourquoifaire

     

     

     


    6 commentaires
  • Zumba le retour(ou pas)

    Je vous avais parlé ICI que j'avais testé la Zumba et que,contre toute attente, j'avais bien aimé...

    J'étais motivée (ou quasi), je m'amusais bien aux séances surtout car pour moi, ça ressemblait plus à de la danse qu'à du "vrai" sport.

    Bref, j'avais enfin trouver un truc pour me bouger de manière ludique...

    Mais il y a un MAIS...

    Si je n'avais pas eu de courbatures les 2 jours suivants la séance, le 3ème, j'avais tellement mal au dos que je ne pouvais plus bouger...cela pendant 2 jours environ...ce qui me laissait peu de temps avant la séance suivante...

    C'était la reprise du sport pour moi donc bon...

    Mais séances suivantes, rebelote!

    Je me renseigne alors un peu pour connaître les "contre-indications" et je trouve ça: problèmes articulaires ou de dos, s'abstenir.

    Je n'ai pas de gros problèmes de dos mais j'ai quand même régulièrement mal donc, pour ne pas me faire plus de mal que de bien, j'ai dit au revoir à la Zumba à regret...

    Ceci dit, en y pensant, c'est vrai que la Zumba c'est très "freestyle", la prof ne nous montre pas précisément ce qu'il faut faire, on suit les gestes et puis voilà . Du coup, si on prend de mauvaises positions ou de mauvais appuis, ben c'est ballot!Et puis, ça saute beaucoup donc chocs à répétition.

    Pour du sport, ça manque peut-être un peu de rigueur (et en même temps, c'est sûrement ce qui rend la chose attractive pour les filles comme moi intello).

    Bref, au cas où vous voudriez vous lancez, soyez bien sûre de ne pas avoir de contre-indications sarcastic

     

     

    Ce n'est pas moi qui ne veut pas faire de sport, c'est mon corps qui ne veut pas.

     


    6 commentaires
  • Je lis beaucoup et de plus en plus, des articles sur "les gens", ces êtres qui sont tout le monde et personne à la fois, qui sortent conneries sur conneries et qui sont tous mal élevés (forcément, ils sont élevés par tout le monde et par personne).

    Moi-même, je suis la première à dire que je n'aime pas qu'on me fasse des remarques sur mes choix et ma vie et pourtant...

    En réfléchissant, je me suis dis, et moi? Suis-je au-delà de tout reproche? Toutes les phrases qui sortent de ma bouche sont-elles toujours des trésors de gentillesse, de bienveillance, de compréhension et de justesse?

    Je pense avoir un bon fond et j'essaie d'être gentille et bienveillante (d'autant plus depuis que je suis devenue Maman) MAIS, en étant totalement honnête, je sais que parfois, moi aussi je peux sortir des phrases "bâteaux", des mots mal interprétés voire sortir un spontané "Super, bon courage" à ceux qui m'annoncent qu'ils attendent un 2ème bébé.

    Les personnes que je  connais, me connaissent aussi (logique imparable), mais même si elles savent que je ne pensent pas à mal quand je parle un peu trop vite wink2, je me dis que selon leur degré de réceptivité, de fatigue, d'emmerdement, elles peuvent prendre mal une parole qui ne se voulait aucunement blessante ou jugeante. Alors j'imagine avec quelqu'un que je connais peu...

    Car oui, nous sommes tous humains et tous imparfaits (je ne pense pas me tromper jusque là), nous avons tous nos opinions, nos vies, nos expériences que nous confrontons aux autres tous les jours.

    Nous avons aussi une culture, des idées ancrées malgré nous (que nous essayons de combattre ou pas) et tout ça, va jouer sur une conversation anodine...

    Depuis notre statut de femme enceinte au vouloir savoir le sexe du bébé ou pas, dormir avec lui, qu'il ait une tétine ou pas, qu'on en veuille 0, 1, 2 ou +, rapprochés en âge ou pas, et la liste est sans fin!

    Alors oui, il existe le vrai con ou la vraie niaise qui sont tellement convaincus que le monde ne peut être que comme EUX l'ont imaginé qu'ils vont te marteler en long en large et en travers pourquoi tu as tort et eux raison! (en général avec l'argument imparable "parce que c'est mieux").

    Et puis, il y a les gens qui ne sont pas forcément méchants, ni cons (si, si) , ceux qui ne comprennent pas forcément le choix en face,qui ont un avis différent donc posent des questions, essaient de comprendre comment vivent les autres et je trouve que cela est trop souvent considéré comme un jugement ou une agression alors qu'au final,  cela vient d'un bon sentiment voire même parfois, une volonté d'empathie!

    On peut vite tomber malgré soi dans les clichés je trouve.

    Oui, il m'est arrivé de dire :"un 2ème garçon? pas déçue?", ça n'était pas un jugement, juste une question anodine pour apporter mon amitié si besoin d'en parler (ou pas).Elle m'a dit "non, c'est cool", j'ai dit "Parfait, l'important, c'est d'être heureux".

    J'ai, certes, l'esprit d'arrêter là et de ne pas rajouter "vous en ferez un 3ème pour tenter la fille!" mais souvent, j'ai l'impression que toutes ces phrases sont dites au 15ème degré et sans réfléchir (dans la volonté de faire de l'humour - de merde, certes- mais de l'humour quand même).

    Bref, j'ai l'impression que parfois on est tellement sur la défensive qu'on prend les choses comme des attaques alors que ça ne sont que: au mieux des volontés de comprendre/d'empathie maladroites et au pire des banalités sans réelles arrières pensées d'agression.

    Alors maintenant, quand on me dit "A quand le 2ème?", je réponds "Jamais" et je rajoute "Nous sommes heureux comme ça" après, s'ils veulent en parler, et bien, je leur expose mes arguments (et Dieu sait que j'en ai!) et j'écoute les leur et on passe à autre chose. Je me dis qu'ils ne nous comprennent peut-être pas mais qu'à la suite de cette conversation,avec un peu de chance, ils nous comprendront mieux.

     

    Zen soyons Zen, disait la grande prêtresse Zazie,

    Les gens ne sont pas tous des êtres malfaisants et nous sommes tous le "gens" de quelqu'un....

     Du coup, je suis tombée sur cet article qui m'a bien fait rire "Qui veut devenir con?".

     

     


    14 commentaires
  • Comme PetitsDiables, j'avais quelques a priori concernant la Zumba (pour résumé:groupes de dindes habillées en fluo qui gigote dans tous les sens sur de la musique naze)et surtout, je n'aime pas faire comme les autres et suivre les modes.

    Bref, il se trouve que par hasard, je découvre qu'un cours se passe en bas de chez moi (2 min à pied) et que comme je fais à peu près autant d'exercices physiques qu'un paresseux anémique dans l'année (sans compter les vacances où on marche pas mal), peut-être ça peut se tenter (histoire de pas finir toute 'décrépite' à 40 balais)

    Non-sportive, j'ai testé la Zumba (et j'ai survécu)

    Alors, j'ai tenté!

    J'ai d'abord entrepris des recherches archéologiques pour retrouver des baskets et un jogging, puis j'ai pris mon courage à deux mains et je suis sortie (et en +, il pleuvait, c'est dire ma motivation).

    Je suis arrivée, tout le monde était attroupée dans une mini-entrée (il pleuvait et le cours d'avant n'était pas fini). J'ai dit "Bonsoir", je n'ai eu que de vagues "'soir" et encore...Bon.

    On a enfin pu rentrer, personne ne se parlaient (à part celles venues à 2), ni se souriaient...Niveau convivialité, bof.

    La prof dit qu'elle a une belle angine-rhino tout ça et qu'elle n'a plus de voix (tout le monde dit "ça va nous changer", je suis dans le bain).

    La musique commence, je suis pas trop mal les pas pour une 1ère fois, ça me rassure. Le choix de musique ne me fait pas vriller les oreilles (et c'est un point non négligeable).

    Toutes les filles connaissent déjà les musiques (puisque ça fait un mois que les cours ont commencé) et d'un coup, ça crie, c'est fait des "ouhouhouh"* "ahaha"* et des cris de rugbyman en colère...J'ai peur arf. (*Pour ceux qui connaissent, ça fait penser aux cris que poussent Rachel au Central Perk avec ses "ex" amies et que Monica se moquent d'elle en disant "ohohoh, regarde j'ai des avant-bras!!")

    Je manque de partir quand elle nous passe la chanson de la moto, en gros, pendant la chanson, on doit imiter une moto (je vous passe la pose et tout...), je suis désolée (ou pas) mais je n'ai pas trouvé cette chanson sur le net.

    Et puis, ça redevient normal, on s'étire et puis voilà, c'est fini.

    J'ai survécu, j'ai même pas perdu un poumon. J'ai suivi presque toutes les choré, je suis hyper fière.

    Ca m'a défoulé et du coup, je me suis dit "alors? oui ou non?"

    Les +:

    -Musiques potables (pour de la Zumba): Shakira-'how dare you', Pussycat Dolls -'Jay ho', d'autres que je ne connais pas mais ça va.

    -Chorégraphies de danse sympas, assez simples et bien pensées.

    -Pas de mouvements improbables.

    -Une prof pleine d'entrain et de bonne humeur (malgré son état de santé, je dis 'respect')

    -Pas de clans de 'dindes' insupportables et habillées comme des bimbos qui se regardent le nombril, juste des filles entre 30 et 50 ans, classe moyenne, qui ont l'air de venir là, comme moi, pour faire leur B.A et se défouler un peu (bon avec le sourire, ça pourrait être bien aussi mais j'en demande peut-être trop).

    -Je ne suis pas à l'agonie pendant le cours et je n'ai pas (encore?) de courbatures

    -La durée du cours:1h (mais pas vraiment vu les changements de chansons etc.), j'ai trouvé idéal.

    - Le prix (très pas cher) et la situation géographique (très près).

    Les -:

    - Le son est fort.

    -Les cris aussi (vraisemblablement la voix de la prof aussi mais je n'ai pas eu de démo pour cette fois)

    -La musique ET la choré' de la moto (oh my god!)

    - Il y a quand même pas mal de monde pour la taille de la salle.

    - Niveau convivialité, je m'attendais à mieux (mais peut-être ça va s'arranger?)

     

    Finalement, je pense que je vais y succomber pour cette année (en prenant sur moi pour les points négatifs).

    Je ne suis pas une sportive, je n'aime pas me forcer à faire du sport, j'aime la danse et la musique et la Zumba combine pour moi physique et ludique, donc adjugé vendu, je deviens une Zumba girl (même pas mal).

     

    Et chez vous, le sport: un art de vivre ou un calvaire à éviter?

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique