• Quand Ptit Loup est né, j'ai changé.

    C'est un fait et je l'assume, j'ai lu et j'ai compris aussi à quel point entre la théorie et la pratique, il y a un monde (plutôt un système solaire entier).

    Et le bilan que je fais maintenant, c'est aussi qu'entre il y a 5 ans et maintenant, j'ai changé, encore, et cette fois, j'assume un peu moins car la fatigue aidant, je ne suis plus tout à fait dans les traces de l'idéal que je m'étais fixée (être un guide bienveillant, en gros) .

    Mon idéal et moi

    Je peux passer

    du "Tu pourrais arrêter ce bruit s'il te plait " à "mais arrête ce bruit nom de zut de flûte!!",

    du "je t'écoute" à "bon, on ne discute pas. Stop!"

    de " il n'a que 5 ans, c'est normal que..." à "il a 5 ans et c'est assez grand pour ..."

    J'adore mon fils et je le lui dis et le lui montre.

    Pourtant, j'ai l'impression de naviguer dans cette océan mouvementé de la maternité avec un bateau à rames.J'ai cette impression désagréable d'être une mère un peu cyclothymique.

    S'énerver, crier, ça n'est pas un mode de communication sain; mais pour autant, est ce humainement possible de ne jamais le faire??

    Je trouve que Ptit Loup se trouve dans une période assez complexe aussi bien pour lui que pour nous. Entre envie de rester un bébé ("mets moi mes chaussures") et des élans sporadiques de "je suis grand", se situer est compliqué.

    Jusque là, je me laissais guider par lui, les choses se passaient assez intuitivement et facilement.

     Il semble que le moment soit arrivé où je ne peux plus me fier seulement à ses besoins et envies. Il faut que je sache où l'on va et surtout, comment on y va.Il a besoin de devenir autonome et j'ai besoin qu'il le devienne mais je ne suis pas trop douée...

    Etre parent, c'est vraiment un truc de maso ...euh, je voulais dire, une mission complexe.

    Le protéger en le laissant grandir, l'aimer et l'aider à avoir confiance, c'est à cet instant que je me dis que ça m'aiderait si j'étais une vraie optimiste...

    Bref, à part ça,  la rentrée en Grande section semble l'épanouir bien qu'il soit déjà tombé malade (l'année commence fort).A suivre.

    Les vacances furent fort bonnes et cependant, je suis dans un état d'épuisement assez avancé (genre l'impression d'avoir 90 ans)

     

    J'espère que tout va bien dans vos chaumières

    et que vos loupiots ne vous donnent pas trop de fil à retordre.

    Si oui, et que vous rester zen comme Bouddah, contactez moi!

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Bien le bonjour

    Ca y est, c'est les vacances, le soleil (si si, 2 jours d'affilée ici, un vrai miracle!), la galère des modes de garde (non là, je m'égare) bientôt THE départ pour 5,6 voire 8 heures de route (grands foufous que vous êtes)

    Bref, ici et là, germent des articles sur comment occuper les enfants en voiture (grande angoisse pour ma part, toujours quitte ou double avec Ptit Loup).

    Autant dire que, perso, la tablette est mon amie (d'autant qu'il y a plein de jeux intéressants/intelligents dedans+ dessins animés+ casque intello) mais comme je ne suis pas qu'une mère coupable, j'ai aussi prévu quelques diversions courageuses pour l'occuper, que je partage maintenant avec vous (sacrés chanceux! ahahhe)

    Un bingo de la route, pas original mais créer moi-même d'après mon observation des trajets (celui que j'avais récupéré l'an passé ne correspondait pas à ce qu'on voyait, du coup, chercher pour ne pas trouver, c'est moins rigolo).

    Je pensais cette année mettre des bâtons pour compter le nombre de fois où l'on voit chaque chose, celui en ayant le plus, gagne (bien sûr, ça sera lui, je ne suis pas folle wink2)

    On part en vacances (bon courage)

    lien pdf bingo de la route

    Je l'ai créé en 10x15 cm pour la plastifieuse et j'ai adapté derrière un "Qui est-ce"

    (optimisation est mon 2ème prénom):

    trouvé sur Pinterest, le voilou :

    On part en vacances (bon courage)2

    lien pdf qui est ce monstres

    et puis, un cahier d'autocollants, un bloc d'activité, un livre "cherche et trouve",

    à manger, à boire

    (et des dolipranes).

     

    Si vous êtes amateur de partage sonore en voiture, je vous invite à checker les idées de PapaHérisson .

    Je vous souhaite donc un bon voyage et de bonnes vacances ensoleillées glasses

     

    Une petite chanson qui met de bonne humeur et sur laquelle Petit Loup et moi on s'éclate comme des fous :

     

    Cake by the Ocean -DNCE

     

     


    3 commentaires
  • Comme j'en ai déjà parlé plusieurs fois (ceci étant l'élément le plus traumatique de ma maternité wink2), Ptit Loup et l'endormissement, ça n'est pas le pied .

    Anxieux, sensible, super actif qui déteste dormir, bref, usant.

    Même si depuis ses 4 ans, je trouvais quand même un vrai mieux (genre 30 min à me solliciter au lieu d'1h30).

    Bref, un jour, dans un élan de folie passagère (ne faisant pas de yoga par ailleurs), je lui ai dis, "si on essayait le yoga c'est à dire prendre des positions et respirer pour se détendre avant de dormir?" .

    Il a été super enthousiaste! (j'avoue ma surprise, vu qu'il a du mal à tenir en place). J'ai donc trouver quelques postures simples pour commencer et puis, voyant qu'il me demandait pour le faire tous les soirs, j'ai trouvé ces 2 ouvrages que je trouve sympa donc je vous en parle.

    Le premier est celui-ci, "L'ABC du Yoga pour les enfants"de Teresa Anne Power (9.95e)

    Et on s'est mis au yoga...1

    Et on s'est mis au yoga...2

    Pourquoi je l'apprécie:

    -les dessins sont beaux

    -le parallèle avec les animaux est ludique et les explications assez faciles tout en ne faisant pas "bébé" (j'ai un 5 ans he)

    -il y a le choix dont on peut piocher à l'envie (67 postures) même (et surtout) en tant que novices (mais pas que).

    -Il y a des notions d'anglais et d'alphabet

    Le 2ème, Mon premier livre de Yoga (9.95e)

    Et on s'est mis au yoga...

    Pourquoi je l'apprécie:

    -Son format relié, facile à mettre à plat

    -Les dessins sont jolis également!

    -Les explications claires

    -Je le trouve complémentaire de l'ABC avec des positions pour débuter le yoga facilement.

    Ce qui est déroutant avec toutes ces postures: C'est l'association aux animaux qui diffèrent selon les sources! (et qui, du coup, n'ont pas non plus le même nom dans le "vrai" yoga) . C'est un détail et, de fait, nous donnons des noms nous même et puis voilà!

     

     

    Chaque soir (enfin j'essaie...) on prend 15 minutes pour faire du yoga et du coup, il est plus prompt à se préparer pour le coucher:pyjama, dents..., ce qui est appréciable!

    J'ai retrouvé de la musique douce que j'appréciais dans ma jeunesse (j'accepte les pistes pour des musiques dans ce style) et il s'endort plus apaisé.

     

    Et on s'est mis au yoga...3

    PS: les liens sont dans les images - il suffit de cliquer dessus.

     

     

    J'en ai parlé à sa maîtresse qui trouvait également cette piste intéressante pour aider à la détente et à la concentration...

    Cela m'aide moi aussi à prendre du temps et me détendre + cela m'offre un moment partagé avec mon fils plus apaisé pour le coucher

    Comme quoi, à partir d'une simple idée en l'air, il peut y avoir sacrément de bonnes retombées!

     


    Et chez vous, avez-vous déjà tenter le yoga ou la relaxation avec de jeunes enfants?

     

     


    2 commentaires
  • l'oeuf ou la poule? (autonomie et protection)

     

    La mode actuelle, semble t-il, est de culpabiliser les parents comme moi: les parents près du toboggan qui ne regardent pas leur téléphone, ceux qui n'arrivent pas à laisser leur enfant de 2 ans se faire mal alors qu'ils peuvent l'éviter, ceux qui interviennent quand un plus petit se fait bousculer par un plus grand ...

    Si je comprends bien que, dans l'absolu, l'enfant doit se forger face au monde;j'ai du mal avec ce concept de culpabilisation (encore), d'autant que je pense faire partie des parents qui se posent des questions (trop) et se remettent en question...

    Les dangers potentiels sont en permanence dans ma tête et j'avoue, lâcher prise sur certains détails insignifiants pour certaines, me demande un grand effort sur moi-même (le laisser aller à une sortie scolaire).

    Je ne regrette, ni ne m'excuse d'être une maman poule, surtout durant les 3 premières années de vie de mon fils. Son caractère, le mien, celui de son père, ont fait que nous avons agit comme bon nous semblait.

    Il y a peu, je me suis demandé si c'était notre faute (papa est encore plus protecteur que maman) si notre fiston  ne souhaitait pas grandir, était très (trop) sensible et recherchait peu l'autonomie à 5 ans.

     

    Lequel engendre l'autre :

    Instinct protecteur = enfant peu autonome/très sensible? ou

    enfant sensible= instinct protecteur développé?

     

    J'ai observé, j'ai discuté, j'ai lu et j'ai essayé de changer (un peu).

    Finalement, mon fils s'autonomise à son rythme (pile quand je le trouvais vraiment peu enclin, le voilà qui s'y met!)

    J'essaie de le laisser faire des choses quand les conditions de sécurité me paraissent suffisantes (et d'inciter son père à faire de même).

    Je ne le laisse toujours pas jouer sur une aire de jeux sans le surveiller (et pour l'instant, l'expérience m'a donné raison).

    Bref, j'essaie de trouver le bon équilibre pour moi et pour lui, car je sais que mon fils doit se construire dans ce monde et ça n'est pas chose facile.

    Je ne suis pas une optimiste et je n'ai pas confiance dans la bonté humaine.

    Toutes ces réflexions m'ont surtout amené à une conclusion étonnante: je change en permanence.

    Des idées, des principes que je pensais sûrs, ancrés en moi sont remis en cause régulièrement, au fur et à mesure que Ptit Loup grandit. C'est déstabilisant et, en même temps, super constructif.

     Ptit Loup devrait s'en sortir et il nous a dit, comme ça, en l'air: "Je suis très content de vous avoir comme parents". Et ça, ça fout en l'air toutes les pseudo culpabilisation du monde.

     

    Et chez vous, enfant autonome? enfant sensible?

    Pensez-vous que le caractère de votre enfant vous amène à être un parent cool ou poule?

    Les enfants vont-ils tous finir névrosés??? intello

     

     

     

     


    2 commentaires
  • On avance, on avance...

    Cela fait un moment que je n'ai pas écrit ici.

    Il y a à cela beaucoup d'explications:

    - Ptit Loup qui n'arrête pas d'enchaîner les maladies depuis le début de l'année (scolaire), lui qui n'était quasi jamais malade...

     

    -Moi, fatiguée mais motivée, avec un nouveau boulot prenant et un MisterPapa dont le boulot aussi devient prenant et donc, pour la répartition des tâches, c'est moins facile.

     

    -L'achat d'un piano parce que famille motivée pour apprendre à jouer de ce bel instrument.Frustration de ne pas trouver d'école de musique acceptant les enfants de 5 ans (pas avant 6 ans - CP minimum), alors que Ptit Loup est sur-motivé et joue tous les jours depuis l'achat (de fait, je vais faire "prof" avec mes quelques bases et des méthodes achetées, j'en reparlerai plus tard).

     

    -Période de doute et d'inquiétude pour Ptit Loup. Depuis novembre, beaucoup de périodes de "pas bien" moral: violences scolaires, ennui pendant la classe, pleurs le soir, le matin, questions existentielles, envie de rien...

    Nous avons eu des RDV avec la maîtresse, cela n'a pas apporté grand chose. Ceci étant, la violence s'est arrêtée, ce qui est primordial. Pour le reste, nos différentes observations,discussions (notamment avec la maîtresse) et recherches nous ont amenés à penser que, peut-être, Ptit Loup serait un Zèbre. Un petit enfant à haut potentiel. Il en a beaucoup de signes, tout en étant pas du tout le meilleur dans tous les domaines. Bref, nous n'avons pu obtenir un RDV au Centre Médico Psychologique des enfants précoces de notre ville qu'en septembre prochain, j'espère donc que le reste de l'année se passera en douceur.

    -J'ai découvert (disons qu'une spécialiste a confirmé mes doutes de longue date) que j'étais Hypersensible et que c'était un gentil cadeau empoisonné dont j'avais vraisemblablement fait don à ma descendance...(over culpabilité donc)

    Voilà donc le point sur la situation actuelle, j'ai l'impression d'être perdue dans une marée de doutes sur à peu près tout.

    Je tente de garder le moral et la forme (pas malade malgré la fatigue, un miracle) et j'espère revenir par ici dés que possible (parce que j'aime bien parler glasses)

     

    J'espère que tout va bien dans vos chaumières.

    Portez-vous bien!

     

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires