• Initiés et tenus par The Postman et Zenopia, c'est l'heure des états d'esprits du vendredi!

     

     

    orage

    photo prise de mon portable mais je trouve qu'elle fait tout de même ressortir ce contraste typique de l'orage qui s'annonce.

     

     

    Vendredi 15 juin 2018 

     

     

    Fatigue : complètement lessivée et comme si je m'étais pris une porte en pleine tête.

    slamdoord

     
    Humeur : maussade.

     

    Coup de gueule: Flûtain, mais comment on peut autant changer en 1 mois?

    De "ce projet est super, on va faire des concerts dés que possible" à " En fait, j'ai plus envie, ciao!" ...Bref, plus de guitariste, plus de groupe, plus de musique.

    bye

    J'ai essayé de comprendre, j'ai discuté sans animosité, mais il n'y a rien à comprendre semble t-il... Je suis dépitée, mon groupe tombe à l'eau avant même le 1er concert, après 1 an de répétitions.

    todaysucks

    Cond. phys. : j'ai de plus en plus de mal à supporter les lentilles, mais je déteste porter des lunettes!  cry

     
    Esprit : mélancolico-dégouté

     
    Boulot : Finalement, j'apprécie quand je n'ai pas le temps de réfléchir à autre chose.

    Culture : J'ai vu le film "One for the money" avec Katherine Heigl (Izzy de grey's), ca passe une soirée et "Jumper", j'avais déjà vu mais c'est pas mal quand même! 

    J'ai commencé à lire "Je suis le genre de fille"de Natalie Kuperman. C'est sensé être plutôt léger mais néanmoins, ça m'a fait comprendre quelques trucs sur moi.Heureusement quand même que je ne me retrouve pas dans tous les chapitres!

    Et il y a pas mal de digressions, je ne sais pas trop quoi en penser pour l'instant..

    De bons moments de rigolade devant Burger Quiz, franchement, j'ai rarement autant ri devant une émission. cool

    PS: La semaine dernière j'ai parlé d'une émission c'est Déco ou Négo (et pas réno ou déco) A force on s'y perd!!

     

     

    penser à: arrêter de faire confiance, pourtant je le sais...

     

    avis perso:  j'en ai marre d'être déçue par les gens. Est ce moi qui ai vraiment de trop grandes attentes ou les gens sont-ils toujours décevants??

     

    msg perso : Quand je ne vais pas bien, j'ai besoin qu'on me laisse en paix!

    paix

      

     

     
    loulou :La classe de découverte s'est bien passée.

    Il est plus cool.

    Il me fait rire.

    Il aime la musique autant que moi.

    Aimerait déjà être grand et trouve cela frustrant (comme moi à son âge)

     

    amitiés : aucune qui puisse comprendre ma déception frown

     

    love :  a un certain manque de psychologie parfois: une petite attention pour le jour de mon anniv aurait été appréciée (j'ai eu un cadeau mais pas le jour j et que j'avais choisi - et le jour j même pas un croissant, même pas juste une journée "détends toi")  et puis, depuis le temps, savoir qu'il faut me laisser en paix pour panser ma peine et arrêter de me renvoyer du stress!

     

    Essentiel : Se foutre de tout.

     

    Coup de coeur/Petits bonheurs: 

    Apprécier l'orage: le ciel qui change, les éclairs, j'adore ça depuis toute petite.
    Et puis ca correspond bien à mon humeur.

     

    Sortie(s) : chez mes parents. Peut-être visiter un jardin botanique si motivés.

     

     
    Envie de : ne pas avoir raison quand je dis qu'une période heureuse présage forcément une tuile ^^

     

     

    Musique: Lilly Allen - F*** you

     


    8 commentaires
  • happiness

    Adolescente, je clamais à qui veut l'entendre que la campagne:" c'est nul" et que jamais je ne vivrai à la campagne quand je serai adulte (je disais aussi que je ne travaillerai jamais derrière un bureau...humhumhum). A l'adolescence, la vie (sociale) est ailleurs (ou pas).

    Heureusement, mes parents sont fonciérement  bon joueurs (ou amnésiques) et je les en remercie car ils ne m'ont pas rappelé mes mots quand nous leur avons annoncés que nous avions acheté à la campagne (à 8 minutes de la première ville - il ne s'agit pas de faire Koh lanta non plus), pas la peine de préciser où je travaille (hum).

    Néanmoins, et de manière cohérente par rapport à ma vision d'ado, pour mes études, à 18 ans, je suis allée vivre en ville. Enfin, à moi la civilisation! Sorties, bars, ciné, restos, magasins j'avais tout à portée de mains!

    ...mais au final, j'en ai profité avec modération et j'en ai surtout vite fait une overdose. A 22 ans, la chose qui me manquait le plus, c'était surtout le calme et le vert!(et mon chat, mais allergie tout ça...c'est une autre histoire)

    C'était comme manquer d'air, litéralement.

    Peu à peu, j'ai habité de plus en plus loin de la ville où j'ai fait mes études et où j'ai ensuite trouvé mon travail.

    La maison que nous avons trouvée est dans un petit village.

    Il y a du vert, du bleu, des champs et des arbres.

    Si nous voulons profiter des avantages de la ville, nous pouvons puisque nous y sommes tous les jours et que le fiston y est scolarisé, les commerces sont tous sur le chemin, le temps de trajet est plus que correct (25 min).

    Et quand on rentre à la maison, c'est notre bulle! On peut sortir et aller faire une balade sans prendre la voiture, on va avoir une piscine (yep! c'est foufou!), on voit des oiseaux (pas des pigeons) et toutes sortes d'animaux (lapin, sanglier, renard, écureuil...#blancheneigesortdececorps), on a l'impression de vivre dans une carte postale.

    La campagne, ça n'est pas mort, c'est calme. Il faut donc aimer le calme sinon on trouve que c'est mort (cqfd).

    J'ai profité de tous les avantages de la campagne avant que l'adolescence ne me tombe dessus: randos avec mes parents, balades à vélo avec mes amis, jouer dans les bois, dans les champs, discussions de fond avec ma meilleure amie (J. est-il amoureux de moi tu crois?) assises au bord de la rivière,... J'aimerais que mon fils puissent vivre cela.

    De plus en plus de gens et de jeunes (ouais, de mon âge, ouais bon, presque jeunes quoi) sont attirés par ce cadre de vie et font vivre ces endroits en développant les initiatives locales de consommation (bien) et de loisirs (re bien). Il y a un focus sur l'essentiel.

    Je l'avais évoqué dans un de mes "états d'esprits du vendredi" me concentrer sur l'essentiel et partager tout cela avec mon Homme et mon fiston, je crois bien que c'est ça le bonheur.

    la fille de la campagne

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Initiés et tenus par The Postman et Zenopia, c'est l'heure des états d'esprits du vendredi!

     

     

    wander

    Soleil, balades, nature et calme mes 4 essentiels.

     

    Vendredi 8 juin 2018 

     

     

    Fatigue : Un peu mollassonne (il faut que je prenne RDV chez mon doc, faut qu'on parle)

     
    Humeur : un peu tendue

     

    Coup de gueule: Les chauffards, no comment.

    et les bêtises affligeantes du 7 ans (sans déc' j'ai l'impression d'avoir un deuzan en ce momentoh), quelle mouche l'a piquée?!

     

    Cond. phys. : Good.

     
    Esprit : plus vieux

     
    Boulot : montagnes russes + 2 collègues que j'apprécie particulièrement vont partir et ça m'attriste. J'ai beaucoup de mal à laisser partir les gens (que j'aime bien) même si je suis heureuse pour eux.

     

    Culture :  J'ai lu: Au petit bonheur la chance d'Aurélie Valognes. J'avoue que je n'ai pas accroché plus que ça. J'ai tout lu, c'est émouvant bien sûr mais néanmoins attendu (comme Mémé dans les Orties) et bref, pas un coup de coeur. C'est le troisième que je lis de cette auteure. Mon préféré a été Minute, papillon!. Mais je pense que je vais arrêter. Nous ne sommes pas faites l'une pour l'autre lol.

    J'ai regardé Burger Quiz . Je savais que ça existait quand j'étais jeune mais je n'avais jamais vu. J'avoue qu'on a bien rigolé devant cette émission présentée par Alain Chabat (excellent) et ses questions et présentations délirantes, de l'humour absurde et second degré; j'adore. Quand il n'y a rien à voir, on se lance un replay en étant sûrs qu'on va se détendre.

     

    penser à: cartons!!

     

    avis perso:  Voir des amis c'est bien mais c'est épuisant. Je suis lessivée...

     

    msg perso : Merci pour vos gentilles attentions kiss Ca rend le passage à l'année supérieure moins rude. xxx

     

     
    loulou : En classe de découverte.Un petit break ça fait du bien.

    Il rentre ce soir. A priori tout va bien, j'ai juste mis mon coeur en pause pendant son absence en espérant qu'il ne lui arrive rien de mal et qu'il s'amuse bien. #mèreparano

     

    amitiés : réquisitionnés pour le déménagement!

     

    love : A du mal avec les petites contrariétés.

     

    Essentiel : Se rendre compte du bonheur que l'on a entre les mains.

     

    Coup de coeur/Petits bonheurs: 

    - Un nouveau parfum MON PARIS COUTURE d'Yves St laurent, encore un cadeau, ça sent trop bon!!! mais ça m'énerve, je n'ai pas une peau à parfum il disparait arf

    - Ce printemps qui est quand même sacrément chouette dans son ensemble. On passe notre temps dehors. Merci Soleil!

     

     

    Sortie(s) : Un baptême (et donc un repas), j'avoue que ça ne m'enchante pas. Je ne suis pas fan des cérémonies à rallonge, des conventions, des repas qui durent trop plombes...Pourtant, je sais bien que les gens se donnent du mal mais ça me saoule. #asociale

     

     
    Envie de : tout changer!

     

     

    Musique: une fois n'est pas coutume, en français! Joyce Jonathan - Le bonheur


    4 commentaires
  • Le prénom

    Cet article n'a pas pour but de parler des prénoms de nos chers bébés.

    Non, le prénom duquel je veux vous parler c'est le mien.

    Je ne m'appelle pas Emma (j'aurais bien aimé), j'ai un prénom en "A", un des plus populaire de mon époque mais je ne l'ai jamais bien (sup)porté.

    Il n'est pas moche en soi, non, non, il sonne, il est doux et j'aime bien les prénoms en A mais le mien, je ne m'y fais pas.

    On pourrait croire que je dis ça à la légère. Il n'en est rien. C'est une impression fort désagréable que de ne pas s'identifier à son prénom ! Vous allez penser que je suis dingue, j'avoue n'avoir jamais croisé quelqu'un comme moi, en tout cas qui l'ai avoué...

    Je connais des filles qui n'aiment pas trop leur prénom car trop banal et qu'il y en a partout. Ce n'est pas ce sentiment qui m'habite même si je ne suis pas seule à le porter (loin s'en faut).

    Dans les faits: quand on dit mon prénom, quand je l'entends et même quand je le dis moi-même, c'est comme s'il me fallait un temps pour me dire "ça c'est moi" . Quand j'étais jeune, pour m'y faire, j'ai toujours réfusé les surnoms et les raccourcis, que je trouvais pire encore!

    A ce jour,je n'ai pas élucidé ce mystère mystérieux. La blogosphère me permet depuis 10 ans, de me faire appeler comme il me plait et je trouve ça top.


    Après, je dois bien reconnaitre que si tout le monde pouvait changer de prénom, ça serait un sacré merdier! lol

     

    Et vous, plutôt content(e)s de votre prénom, vous trouvez qu'il vous va bien?

    shakespeare

     

     


    4 commentaires
  • Initiés et tenus par The Postman et Zenopia, c'est l'heure des états d'esprits du vendredi!

     

     

    Vendredi 1er juin 2018 

     

    water

     

     

     

     

    Fatigue : quand soleil il y a, la fatigue va!

     


    Humeur : Bree Van De Kamp, je nettoie, je range, la maison n'a jamais été aussi nickel. J'espère ainsi que la relocation sera rapide et on sera libérés (délivrés) de cette agence de m**** et des visites.

     

     

    Coup de gueule: Mes voisins, on en reparle? Y a quand même des gens qui sont sacrément relous (je respire, je reste zen) . Sinon, je peux aussi me lâcher sur les agents et agences immobilières... Je pense qu'il doit y en avoir des bons, j'en ai juste jamais croisé.

    Cond. phys. : Good. J'ai perdu un kilo!

     
    Esprit : printanier

     
    Boulot : Speed et garni

     

    Culture : Loin loin de la culture:

    le seul truc dont je me rappelle et qu'on a regardé Réno ou Déco sur Teva. Un mix entre maison à vendre et recherche appart version canadienne:

    une famille dit que sa maison ne lui convient plus pour telles raisons et une décoratrice d'intérieur fait des travaux, tandis qu'un agent immobilier tente de leur trouver un nouveau bien. A la fin, la famille choisit de partir ou rester.

    Les plus: Les décors sont superbes (ah le canada...) l'agent et la décoratrice plutôt drôles, j'aime bien les rénovations et la déco.

    Les moins: on ne sait pas vraiment où ca se passe (dommage), le doublage est pourri (et il n'y a pas la VO).

    Ca détend quand on a le cerveau HS he

     

    penser à: arrêter les impressions de déjà-vu et des "je connais ce visage mais je ne sais plus d'où", c'est destabilisant!

     

    avis perso:  C'est plutôt bien d'avoir une maison rangée mais c'est dur à tenir sur le long terme tongue

     

    msg perso : Encore une étape et on y est!

     

     
    loulou : fidèle à lui-même, méga tête en l'air même à l'école (de fait, rate des exercices alors qu'il n'a pas de difficultés)

     

    amitiés : ce week end

     

    love : gère les formalités comme un chef! Heureusement qu'il est là car il aime ça et moi, je déteste.

     

     

    Essentiel : La nature. Je ne cesse de me sentir de plus en plus connectée et en besoin de profiter de cette nature dont tellement de personnes se foutent au profit de l'argent.

    earth

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Conclusion: Nous détrusions la PLANETE                                      Peut-être que si l'on dit aux gens que le cerveau

    Oui, mais c'est vraiment rentable!                                               est une application. Ils vont commencer à l'utiliser.

     

    Coup de coeur/Petits bonheurs: 

    Acheter une nouvelle robe et recevoir des compliments intello

    Des nouvelles baskets aussi, j'adore! Je me fais rarement plaisir j'ai craqué.

     

     

    Sortie(s) : faite chez le courtier, prévue à la banque. Ca reste plutôt ciblé...Quelques restos aussi parce qu'on n'avait pas le temps et plus rien dans le frigo, c'est mal, on s'est promis de faire des efforts sarcastic

     

     
    Envie de : musique, c'est la seule chose qui me manque en ce moment (pas le temps du tout cry)  bis et sinon bien sûr, d'être au mois d'août et d'entamer cette nouvelle vie.

     

     

     

    Musique: Passenger  - Scare away the dark

    Je ne connaissais pas cette chanson mais elle est tellement vraie. Les paroles sont parfaites.

    Profitons de la vie simplement, pas besoin d'ashtag.

    le vrai clip aussi parce qu'il est plutôt drôle même si on n'a pas besoin de courir tout nu dans l'herbe pour prendre le temps d'être soi wink2

     

     


    8 commentaires