• Comme PetitsDiables, j'avais quelques a priori concernant la Zumba (pour résumé:groupes de dindes habillées en fluo qui gigote dans tous les sens sur de la musique naze)et surtout, je n'aime pas faire comme les autres et suivre les modes.

    Bref, il se trouve que par hasard, je découvre qu'un cours se passe en bas de chez moi (2 min à pied) et que comme je fais à peu près autant d'exercices physiques qu'un paresseux anémique dans l'année (sans compter les vacances où on marche pas mal), peut-être ça peut se tenter (histoire de pas finir toute 'décrépite' à 40 balais)

    Non-sportive, j'ai testé la Zumba (et j'ai survécu)

    Alors, j'ai tenté!

    J'ai d'abord entrepris des recherches archéologiques pour retrouver des baskets et un jogging, puis j'ai pris mon courage à deux mains et je suis sortie (et en +, il pleuvait, c'est dire ma motivation).

    Je suis arrivée, tout le monde était attroupée dans une mini-entrée (il pleuvait et le cours d'avant n'était pas fini). J'ai dit "Bonsoir", je n'ai eu que de vagues "'soir" et encore...Bon.

    On a enfin pu rentrer, personne ne se parlaient (à part celles venues à 2), ni se souriaient...Niveau convivialité, bof.

    La prof dit qu'elle a une belle angine-rhino tout ça et qu'elle n'a plus de voix (tout le monde dit "ça va nous changer", je suis dans le bain).

    La musique commence, je suis pas trop mal les pas pour une 1ère fois, ça me rassure. Le choix de musique ne me fait pas vriller les oreilles (et c'est un point non négligeable).

    Toutes les filles connaissent déjà les musiques (puisque ça fait un mois que les cours ont commencé) et d'un coup, ça crie, c'est fait des "ouhouhouh"* "ahaha"* et des cris de rugbyman en colère...J'ai peur arf. (*Pour ceux qui connaissent, ça fait penser aux cris que poussent Rachel au Central Perk avec ses "ex" amies et que Monica se moquent d'elle en disant "ohohoh, regarde j'ai des avant-bras!!")

    Je manque de partir quand elle nous passe la chanson de la moto, en gros, pendant la chanson, on doit imiter une moto (je vous passe la pose et tout...), je suis désolée (ou pas) mais je n'ai pas trouvé cette chanson sur le net.

    Et puis, ça redevient normal, on s'étire et puis voilà, c'est fini.

    J'ai survécu, j'ai même pas perdu un poumon. J'ai suivi presque toutes les choré, je suis hyper fière.

    Ca m'a défoulé et du coup, je me suis dit "alors? oui ou non?"

    Les +:

    -Musiques potables (pour de la Zumba): Shakira-'how dare you', Pussycat Dolls -'Jay ho', d'autres que je ne connais pas mais ça va.

    -Chorégraphies de danse sympas, assez simples et bien pensées.

    -Pas de mouvements improbables.

    -Une prof pleine d'entrain et de bonne humeur (malgré son état de santé, je dis 'respect')

    -Pas de clans de 'dindes' insupportables et habillées comme des bimbos qui se regardent le nombril, juste des filles entre 30 et 50 ans, classe moyenne, qui ont l'air de venir là, comme moi, pour faire leur B.A et se défouler un peu (bon avec le sourire, ça pourrait être bien aussi mais j'en demande peut-être trop).

    -Je ne suis pas à l'agonie pendant le cours et je n'ai pas (encore?) de courbatures

    -La durée du cours:1h (mais pas vraiment vu les changements de chansons etc.), j'ai trouvé idéal.

    - Le prix (très pas cher) et la situation géographique (très près).

    Les -:

    - Le son est fort.

    -Les cris aussi (vraisemblablement la voix de la prof aussi mais je n'ai pas eu de démo pour cette fois)

    -La musique ET la choré' de la moto (oh my god!)

    - Il y a quand même pas mal de monde pour la taille de la salle.

    - Niveau convivialité, je m'attendais à mieux (mais peut-être ça va s'arranger?)

     

    Finalement, je pense que je vais y succomber pour cette année (en prenant sur moi pour les points négatifs).

    Je ne suis pas une sportive, je n'aime pas me forcer à faire du sport, j'aime la danse et la musique et la Zumba combine pour moi physique et ludique, donc adjugé vendu, je deviens une Zumba girl (même pas mal).

     

    Et chez vous, le sport: un art de vivre ou un calvaire à éviter?

     

     


    4 commentaires
  • (les concepteurs n'étaient vraisemblablement pas bilingues - parenthèse fermée smile)

    Je ne suis pas une cuisinière et pas non plus un fin gourmet (et en +, je suis difficile donc j'aime peu de choses -bref, chiante, oui, un peu tongue)

    De fait, comme je mange au bureau, je mange régulièrement des plats préparés mais avec mes goûts, et en 10 ans, j'ai fait le tour et quand il y a de la nouveauté à l'horizon, je me lance!

    Et donc, je suis tombée sur Ball in Box - Poulet/Pomme de terre

     

    J'ai testé: Ball in Box -Fleury Michon

     

     

    Les +:

    -Pratique: 2 min au micro-onde, un compartiment pour la sauce dans la boîte (mais un seul sachet à la fois)

    -Relativement bien garni - env.28 balls

    -Le bon goût de la sauce et des balls de poulet (pas fade)

    -Sans huile de palme, sans conservateur et moins de 1.05g de sel pour 100g

    -Prix assez raisonnable: 3.45 € les 240g

    Les -:

    -Boulettes un peu molles surtout pour la pomme de terre (au micro-onde, je m'en doutais un peu)

    - + de boulettes de pomme de terre que de poulet ( je ne suis pas naïve, ça aussi je m'en doutais un peu)

     

    Il y a aussi la version jambon, la version kebab et la version boeuf mais apparemment, poulet est une des meilleures.

     

    Bref, je suis assez contente de cette découverte, une fois de temps, pas mal.

    Ayant testé dans la même veine (et la même marque):

     

    J'ai testé: Ball in Box -Fleury Michon

    Je préfère les "ball in box" (car finalement, je préfère la texture fondante à un côté un peu sec dans ce plat préparé)

     

    Voilà, si comme moi, vous êtes des "mangeurs au bureau", n'hésitez pas à donner votre avis ou partager vos trouvailles.intello

     

     


    2 commentaires
  • Comme je n'ai trop rien à déclarer de nouveau dansmon bilan de la semaine, voilà le tag insolite de Papa Hérisson, blogueur piquant qui n'a pas la langue (enfin le clavier) dans sa poche.

    Le lundi du hérisson

     

    1.     Mironton ou Barjabulle ?

    Ahah, Barjabulle ! J’étais fan de Pyramide dans ma prime jeunesse  (et oui, j’ai toujours été une intellectuelle).

     

    2.   C'est qui le plus fort entre Chuck Norris et Vladimir Poutine ?

    Euh… Comment dire ? Mais où est Jean-Claude Van Damme dans tout ça ?

     

    3.   Pourquoi les biscuits mous deviennent-ils durs alors que les biscuits durs deviennent mous ?

    Par esprit de contradiction vraisemblablement…

     

    4.   Pour protéger les arbres, tu serais prêt(e) à manger des castors ?

             Ah bah non, j’aime bien les castors moi.

    Par contre, j’suis prête à donner à bouffer aux castors les humains qui abattent les forêts comme si la planète était leur terrain de jeu.

     

    5.    A ton avis, pourquoi Superman porte-t-il son slip au dessus de son pantalon ?

    Il voulait lancer la mode des sous-vêtements apparents ?

     

    6.   D'où viens ton pseudo sur internet ?

    Alors j’en ai plein et tous viennent de mon imagination fertile. Ce sont toujours des prénoms que j’aime et qui sonnent bien à mes oreilles et puis c’est cool de pouvoir choisir son prénom (privilège qu’on nous ôte à la naissance).

     

    7.    Quelle est ta couleur préférée ?

    Noir

     

    8.   Sérieusement ? Non mais... c'est une vraie couleur ?

    Ben non, je ne crois pas. Mais tant pis 

     

    9.   Qu'est-ce qui est long et dur et que les femmes n'ont pas ?

    Une réflexion pour trouver les choses qui se trouvent juste sous leur nez.

     

    10.                     1515 ?

    Marignan: mais qui contre qui ? pour quoi ?…Faut pas trop en demander ! Cette bataille ne doit sa renommée qu’à un procédé mnémotechnique winktongue

     

    11.En supposant que tu fasses partie des deux derniers humains sur Terre avec une célébrité, laquelle choisirais-tu pour t'aider à repeupler la planète ?

    Je suis pas bien sûre qu’il faille la repeupler si on en arrive là :

    1 -j’ai de gros doutes sur l’intelligence humaine

    2- Une grossesse, ça m’a suffit

    3- Repeupler la Terre à partir de 2 personnes, ça va faire pas mal de consanguins tout ça et du coup, ça risque pas d’améliorer l’intelligence de la nouvelle humanité !

    Bref, alors disons juste que pour des essais (infructueux), je pourrais choisir Matt Bomer (s’il n’était pas gay).

    Le lundi du hérisson

    cf White Collar

     

     


    1 commentaire
  •  

     

    J'aime pas qu'on m'appelle Madame

    J'aime pas qu’on m’appelle Madame parce que :

     

    > Je ne suis pas mariée (et pour l’instant je ne suis pas traumatisée de ne pas porter le même nom que mon fils).

    J'aime pas qu'on m'appelle Madame2

     

    > C’est ma mère « Madame X » !

    (Et "Madame Z" ma belle-mère)

    J'aime pas qu'on m'appelle Madame3

     

    >Ca me hérisse !

    J'aime pas qu'on m'appelle Madame4

     

    >Ca me fait me sentir vieille.

    J'aime pas qu'on m'appelle Madame5

     

    > Ca me rappelle que j’ai 30 ans (bon, d’accord 31).

    J'aime pas qu'on m'appelle Madame6

     

    > J’ai pas envie de devoir me badigeonner de crème anti-rides (il parait que si tu le fais pas à 30 ans après tu finis toute ridée comme mes chemises que je repasse pas ou lui..)

    J'aime pas qu'on m'appelle Madame7

     

    > J’ai pas envie d’agir en Madame.

    J'aime pas qu'on m'appelle Madame

     

     

    Je n’aime pas le mot Madame et je préfère les « ailes » (L) de Mademoiselle et puis c’est tout !

     

    J'aime pas qu'on m'appelle Madame7

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    « ‘Y a pire » ou l’expression qui veut dire que puisqu’il y a pire, donc tu n’as pas le droit d’être triste, mal ou fatiguée. 

    « Y a pire » donc tu n’as pas le droit de dire que certaines choses sont difficiles à vivre pour toi.

     

    Cette expression « Y a pire », elle m’énerve !

    Y a pire!

     

     

    Et bien oui :  il y a pire, il y a toujours pire (sauf pour ceux qui sont morts et encore, on ne sait pas comment c’est après ) mais en quoi cela empêche t-il d’entendre le mal-être de quelqu’un ?

     

    En quoi notre peine, notre fatigue ou notre mal pourrait-elle être atténuée par le fait que quelqu’un d’autre vive avec une plus grande peine, une plus grande fatigue ou un plus grand mal que le nôtre ?

     

    Cela n’enlèvera pas le mal de cette personne, ne l’atténuera pas pour autant.

     

    Cela n’empêche pas non plus que même avec notre propre galère, nous compatissions avec les personnes qui subissent pire que nous.

     

    Personnellement, me dire qu’il y a pire ne me console pas du tout, au contraire. J’ai l’impression qu’on cherche à me culpabiliser parce que j’ose dire que je suis crevée ou submergée par exemple, et je ne vois pas pourquoi je devrais me sentir coupable ! Je n’ai pas mis les personnes qui vivent pire que moi dans ces situations…

     

    Je pense que l’on a parfois du mal à entendre quelqu’un nous exprimer son mal sans essayer de l’atténuer ou de trouver une raison ou un apaisement. Alors on part facilement dans les phrases ‘refuges’ comme : ‘y a pire’ ou ‘ça va passer’.

    Y a pire! 2

     

    Apprendre à mieux communiquer et à mieux écouter,  c’est tout un art et on devrait essayer de s’améliorer parce que même s’il y a pire, IL Y A MIEUX!

     

     

     

    Livres intéressants que j’ai lu sur une autre façon de communiquer, de manière moins violente :

     

    Parents efficaces au quotidien Tome2 – Thomas Gordon (pour les parents mais pas que)

     

    Avec la méthode Gordon

     

     

     

    Passeur de vies – Jacque Salomé

     

    Avec la méthode E.S.P.E.R.E

     

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique