• Le changement je suis pour. Mais le gros n’importe quoi, je suis contre (ça perturbe mon côté « control freak -slash -psychorigide »).

    Bien sûr, le billet du jour est consacré comme vous l’avez deviné à la réforme des rythmes scolaires.

    reforme

     

    Si tu cliques sur la pomme, y a la pétition et tout.

     

    Je ne vais pas vous refaire tout le résumé de la situation, d’autres blogueurs l’ont déjà fait (ICI par exemple).

    Mais je tenais à apporter ma petite pierre.

    Alors non, je ne suis pas prof, non mon enfant ne va pas (encore) à l’école, pour autant, cette question m’interpelle fortement.

    L’Etat, l’Etat et ses réformes stupides…On pourrait bien sûr en faire un roman sur tous les sujets…Parfois, l’intention est bonne (ici, c’est le cas) mais alors QUI est payé à réfléchir pour sortir un résultat pareil ??Je me le demande.

    Il y a pourtant, tout un tas de gens qui seraient prêts à s’y dévouer (si, si, je suis sûre) et qui réfléchiraient avec un vrai sens de la réalité. Mais là, non. En théorie donc, c’est pas mal : on veut proposer des activités diverses et variées l'après-midi à nos enfants sur 4.5 jours par semaine au lieu de 4(ça déjà c’est moins bien : je trouvais la semaine de 4 jours très bien pour les enfants même si j'ai vécu les 4.5).

    Ce qui me choque, c’est déjà qu’on intégre la maternelle dans cette réforme. Les politiques ont-ils déjà eu un enfant en bas âge ?? Gérer un enfant qui aura passé autant de temps en collectivité, je n’ose même pas imaginer le résultat à la maison le soir…Ca doit probablement moins décontenancer les enfants de crèche mais bon…Imposer un rythme identique à un enfant de 3 ans (voire 2 ! selon l’autre nouvelle réforme) et à un enfant de 11 ans : cherchez l’erreur.

     

    Moi je suis Pour mais pas Pour Ca

    Ben non, c'est pas pareil.

     

     

    Et puis, soyons clairs mais soyons simples : Pourquoi ne pas plutôt recentrer les apprentissages ?! Faire le tri : cibler essentiellement les 1ères années sur l’apprentissage des bases ?

     

    abc

     

     Le nombre d’enfants sortant de primaire sans savoir lire, écrire ou compter est semble t-il en constante augmentation, n’est-ce pas assez alarmant ?

    En faire moins mais en faire mieux, voilà qui serait intéressant.

    Un bon enseignant, impliqué  peut  intégrer toute sorte d’activité dans ses cours. Je pense que la faiblesse du raisonnement provient de la séparation entre activités culturelles/sportives et enseignement.  Un élève retiendra bien mieux s’il apprend de manière ludo-éducative que si on lui fait apprendre bêtement par cœur. Je me souviens qu’en bachotant, j’ai  retenu de nombreux noms de généraux,etc  grâce à des blagues à 2 balles échangées avec mes copines. Je pense que c’est ici qu’il faudrait donner les moyens aux enseignants.

     

    Moi je suis Pour mais pas Pour Ca

     

     

    La réforme du rythme scolaire, c’est une fausse bonne idée.

    La vraie bonne idée, c’est de se rendre compte que l’école a besoin qu’on s’y intéresse et qu’on la repense pour l’adapter aux élèves et aux apprentissages.

     

    Pour moi, la réforme du rythme scolaire touche trop la forme et pas assez le fond et va mettre en péril des milliers (millions ?) d’enfants vivant dans les communes où les activités péri-scolaires se résumeront à du dessin sur un coin de table et un jeu de ballon dans la cour les jours de soleil.  Ca n’est un secret pour personne qu’il n’y a pas assez d’argent pour faire coller le mythe (de cette réforme) à la réalité, donc pourquoi ne pas plutôt réfléchir à réformer la manière (parfois rigide) et les programmes (trop lourds) IMPOSES aux enseignants ? Pour moi, là réside la vraie avancée et je croise les doigts pour que ça se réalise un jour (on ne sait jamais, je vais aussi croiser les doigts pour que MisterBB tombe sur des instit sympas et impliquées à leur manière).

     

    Moi je suis Pour mais pas Pour Ca

     

     

    Alors ça serait super si, pour une fois, l'Etat pouvait comprendre que les enseignants portent également la voix d'une grande majorité d'enfants et de parents et se rendent compte que changer oui, mais pas n'importe comment.

    Et vous, ça vous fait quoi la réforme?

     


    9 commentaires
  •  Avant, j’étais tête en l’air. J’oubliais de fermer ma voiture ou de prendre mon porte-feuille...

     

    oubli

    Ah mince, j'ai oublié de mettre un T-Shirt!
     

    Depuis MisterBB (même in utero), je suis juste totalement amnésique !

     

    Mémoire, où es-tu?

     

    Ma mémoire courte a entièrement disparu, on me dit quelque chose et je l’oublie aussitôt ou au moins partiellement. Je me répète 100 fois de ne pas oublier telle ou telle chose et au moment venu, je l’oublie obstinément.  Je suis un vrai poisson rouge.

    Rappelles toi, cette pub(clic):

    pub

     

    Ca m’énerve mais c’est comme ça. Avant, si j’y faisais assez attention , j’arrivais à me « corriger » mais là, même en y mettant toute ma bonne volonté, c’est comme si plus rien ne s’imprimait !

     

    Mémoire, où es-tu?

     

     

    La fatigue efface t-elle toutes les données au fur et à mesure pour ne pas me faire tomber en surcharge psychique ? Je ne saurais dire…

     

    Mémoire, où es-tu?

     

     

    J’ai l’espoir (et l’espoir fait vivre, c’est bien connu) que les choses reviennent à la normale un jour.

     

    Par contre, en général, quand il s’agit de mon fils, je n’oublie rien, Evidemment !

     

     


    votre commentaire
  • caca

    Je ne vais pas me créer une grande popularité en parlant scatologie, mais bon, s’il y a bien un sujet récurrent (c’est le cas de le dire) quand on parle de bébé, c’est bien le pipi-caca.

    L’ordre du jour n’est pas la propreté en elle-même mais une « phobie » que vient de développer MisterBB, la phobie du caca.

    Contexte:

    Pour le pipi, pas de souci, il a demandé de lui-même à faire dans les WC ou sur le pot, puis même debout (en visant bien SVP), au final, je n’ai rien eu à faire, qu’à l’écouter et le suivre.

    Pour le caca, je ne lui ai jamais rien demandé (sauf de changer sa couche quand ça empeste la maison mais il court partout pour ne pas que je l’attrape, le Sacripan !) Bref, je ne lui ai pas demandé d’être propre ni rien.

     

    La cité (du caca) de la peur!

     

    Mais voilà, les circonstances déclencheuses :

    1/ Comme toujours, MisterBB prend son bain avec MisterPapa.

    A un moment, MisterPapa m’appelle en urgence.

    Arrivée sur place, il me dit qu’il y a eu « marée noire » :

    MisterBB est en pleurs et effrayé, MisterPapa cherche à réparer les ‘dégâts ‘.

    J’explique à MisterBB que ça n’est pas grave (MisterPapa aussi lui dit), que ça arrive. Le caca, c’est impressionnant mais c’est normal. La prochaine fois, il peut demander les WC c’est mieux, mais sinon, c’est pas grave.

    Bref, MisterBB se calme et la vie suit son cours jusqu’au bain suivant.

    2/Bain suivant :

    MisterBB partage son bain avec MisterPapa, re-appel de MisterPapa, re-« marée noire »,re-MisterBB effondré et effrayé, re-rassurage et re-suite de la vie comme d’habitude.

    3/ Sauf que, en voyant ensuite une queue brune sur un animal en peluche, il a pleuré, effrayé, en disant « caca », que toutes les queues de peluches lui font penser à ça et donc il rejette même son lapin préféré du lit (à vrai dire, il y en a certaines dont je n’avais même pas remarqué la queue, il a l'oeil) Il dit « caca » et les jette avec un regard de peur et de dégoût mêlé. Quand on lui demande s’il a peur du caca, il dit « oui ».

    4/Au bain suivant :

     

    La cité (du caca) de la peur!

     

    A peine franchi le pas de la salle de bain pour rejoindre MisterPapa, MisterBB s’est agrippé à moi et à voulu s’enfuir. On a eu beau le rassurer, lui dire que ça allait bien se passer, qu’on ferait vite pour le laver, qu’il pourrait jouer avec le pommeau (il adore ça), rien n’a pu le convaincre, il est resté dans mes bras, prostré.

    On l’a quand même lavé très très vite au pommeau avec un câlin en même temps (une douche habillée pour Maman, Une !) et après, gros gros câlin et MisterBB de pleurer et de montrer la baignoire et dire « Caca »…

    Bref, ça m’a un peu fait penser à la peur du petit d’aller sur les WC dans « Allo Maman Ici Bébé »(clique sur l'image si tu veux te rappeler cette scène culte)

     

    La cité (du caca) de la peur!

     

     

    Même si en l’occurrence, pour MisterBB la peur ne vient pas de l’extérieur.

    Je pense :

     Qu’il a peur qu’un truc aussi ‘énorme’, dégoûtant et impressionnant sorte de lui.

    Qu’il l’associe au bain car il l'a vu "sortir" de lui alors que dans sa couche, il ne le voit pas et donc, il a juste chaud les fesses.

     

    On va attendre que ça passe, sans le forcer, on sait que pour les enfants, tout n’est que « phases ».

     

    Est-ce que vous aussi vous avez du faire face à ce genre de phobie ?

    Comment cela s’est-il réglé ?

    Est-ce un cas unique ?!

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    Le tag de Cleophis (/ElsaNeverland)

     

    1. Le Père Noël t’a-t-il bien gâté(e) cette année?

    Oui,surtout niveau étrennes !

     

    money

     

    Pour le reste, ma famille a du mal à me faire des cadeaux qui me correspondent (ça fait 30 ans, je me suis fait une raison).


    2. Quel a été ton premier animal de compagnie ou celui qui a le plus marqué ton enfance?

    J’ai eu beaucoup de chats, que j’ai adoré dont un qui m’a laissé une marque indélébile (une marque de griffure quand j’étais très jeune, mais je ne lui en garde pas rancune). J’ai donc gardé cet amour pour les chats mais j’y suis devenue allergique et je ne peux donc en avoir, ce qui est très frustrant pour moi.

     

    anmx

     

    J’ai également eu un petit chien, mais il n’était pas « élevé »: fuguait tout le temps, faisait pipi partout, etc…Ca n’était plus gérable pour mes parents et un jour, quelqu’un est venu le chercher et je ne l’ai plus revu. Mes parents m’ont dit qu’il allait vivre dans une grande ferme où il serait libre d’agir à sa guise mais maintenant, je me demande s’ils ne l’ont tout simplement pas fait euthanasier Je ne leur ai jamais posé la question. Ce souvenir me hante encore un peu parfois et par contre, je ne veux pas de chien.

     
     


    3. As-tu un rêve? Un projet?

     

    reve

     

    Un rêve, même des rêves : travailler dans l’artistique, vivre dans un pays anglophone et pouvoir voyager à ma guise…Des rêves quoi.

    Sinon, en projet : changer de maison, changer de job, changer d’homme (arff non ! je rigole)mais lui consacrer + du temps.

    Bref, aller de l’avant.

    4. Comment organises-tu ta vie de blogueuse? (inspiration, rédaction, photo…)

    Ma vie de blogueuse s’intercale dans mes interstices de temps libres, en général pendant ma pause de midi au travail, plus rarement le week-end quand MisterBB fait la sieste. Si je suis bien inspirée, il m’arrive d’écrire plusieurs articles dont je programme la publication à intervalles réguliers et comme ça, je n’ai plus à y penser !

    5. Ville ou campagne ?

    Originaire de la campagne, j’étais en manque de ville ! A 18 ans, départ pour une grande ville universitaire, changement de vie. Mais à 25 ans, la campagne a commencé à me manquer et maintenant, je me damnerais pour voir du vert ! La ville me déprime et je ne suis pas une « shoppeuse ». Bref, on va rechercher un peu de verdure pour notre futur « chez nous »

     

    ordi

    Vivre à la campagne avec les services de la ville à portée de mains

     

     

    6. Des propositions pour le prénom de notre fille?

     

    Tags Eleven

    Comme ça au moins, on sait à quoi s'en tenir
     
    Je n’aime pas les prénoms qui font trop bébé à mon goût genre Lilou ou Lili, ça n’est pas moche mais je vois mal une personne adulte avoir de la crédibilité en disant « Bonjour, je m’appelle Lilou, je suis votre chef »

    Contrairement à Cléophis ;-) j’aime bien les L, les N et les prénoms se finissant en A car je trouve ça doux à l’oreille.

    Mais je pense que le principal, c’est de garder à l’esprit la vie future de l’enfant et la facilité à porter (ou non) le prénom qu’on va lui donner.

    Pour moi, trop d’originalité, tue l’originalité.

    7. Qu’as-tu prévu pour le Nouvel An? Des résolutions pour cette nouvelle année?

    Tags Eleven


    Je n’aime pas spécialement les fêtes, et encore moins celles où on se force à être gai (sans rapport aucun avec le débat qui hante nos médias). Mon nouvel an a été parfait cette année, avec ma petite famille et  un couple d’amis, j'avais fait une jolie déco, on a mangé un repas sympa mais pas « goinfre » et on a bien rigolé.

     

    reve

     

    Ma résolution, c’est de continuer à être moins pessimiste qu’avant (j’y travaille déjà depuis un moment) et de faire avancer les choses plutôt que de râler.


    8. Comment as-tu découvert mon blog?

    Une des 1ères commentatrices sur mon blog, un honneur !

    J’ai pour principe de toujours visiter mes visiteuses ;-) et ça permet aussi de mieux comprendre leur univers.

    9. As-tu (ou as-tu eu) une idole, une personne que tu admires profondément? Si oui, qui?

    Pas vraiment.

     J’ai été fan pendant mon adolescence mais je ne dévoilerai rien d’autre

     



    10. Famille nombreuse ou enfant unique?

     

    family

     

    A priori, enfant unique ! J’en ai déjà parlé ici. Je n’aime pas du tout cette stigmatisation à leur encontre comme si c’était la cause de tous les maux.

    J’ai beaucoup réfléchi sur le sujet (j’y réfléchi toujours), mais quand je vois mon état de fatigue avec 1 seul, je me dis que je ne survivrais pas à 1 deuxième et peut-être que mon couple non plus. Mais il parait qu’il ne faut jamais dire jamais, donc, qui vivra verra…

    11. Raconte-moi la dernière fois où tu as voulu étrangler quelqu'un.

    Mes voisins insupportables : bruyants, cons et de mauvaise foi. Je me demande comment c’est possible d’être aussi bête.

     

    angry

     

     

    Arff, désolée, c’est pas bien mais ça fait du bien de se lâcher un peu.

     

    Sinon, sur la route aussi mais je me retiens et je respire un grand coup, surtout s’il y a MisterBB à l’arrière.

     

     
    Merci à Cléophis d’avoir pensé à moi. Même si j’ai un peu dévié les « règles ».Mais comme on dit: les règles existent pour être transgressées

    2 commentaires
  • Je suis maman et je travaille, "Anaïs et sa petite vie" en a fait un recueil de témoignages fort intéressant et j’en suis (clic sur l'image) :

    3615 ma vie

     

    Bref, je ne vais pas tout re-raconter ici mais juste au cas où tu aies la flemme de cliquer, je précise donc que depuis que MisterBB est né, j’ai beaucoup relativisé ma vie professionnelle et je me suis mise à temps partiel (d’abord 70% simili 50% et maintenant 80%).

    J’ai fait le choix à cette intersection :

     

    3615 ma vie

     

    de choisir la voie qui me semblait la plus épanouissante pour moi, la famille. Avoir un enfant n’était pas une évidence pour moi, mais une fois la décision prise, je savais que je m’y investirais à 100% car c’est ainsi que je fonctionne, je n’aime pas faire les choses à moitié.

    Avec un timing parfait(mais non calculé), j’ai pu profiter de mon congé maternité et de mes congés à la suite pour ensuite reprendre le chemin du travail quand MisterBB a eu 5 mois. J’ai trouvé mon équilibre à temps partiel et j’avoue avoir du mal à me projeter à nouveau à temps plein (même si ça n’est pas encore à l’ordre du jour).

    Si cela a été aussi simple pour moi de choisir, c’est aussi parce que professionnellement, je suis plutôt dans une impasse ou au mieux une gentille routine. Ca n’est pas une passion : je n’ai pas de déplacements aux 4 coins du pays et ailleurs (j’ai toujours du mal à croire que ça existe vraiment ces métiers, c’est un peu comme quand on imagine des aventures extraordinaires et improbables pour ses Barbies, bref je m’égare), je n’ai pas de grandes perspectives de carrière, mes collègues ne sont pas mes meilleurs potes, etc.

    J’assume le fait de focaliser mon bonheur sur mon cocon familial. Je veux en profiter un maximum, je sais (et je constate) que le temps passe à une vitesse incommensurable. MisterBB est né hier et déjà il court, joue, parle (presque), et déjà mes souvenirs s’estompent.

    Je pense qu’il n’est pas toujours évident de trouver le bon équilibre, chaque situation est particulière. L’argent rentre bien sûr en ligne de compte mais ce qui nous est apparu comme le plus important, c’était de pouvoir profiter de l’enfance de MisterBB sans avoir de regrets. Et on est sur la bonne voie pour ça.

    Et vous équilibre entre travail et bébé? Facile ou pas?

     

     


    votre commentaire