• En vacances sans bébé?

     

     

     

    En vacances sans bébé?

     Comme je l’ai évoqué dans l’article précédent, je me sens investie  de mon rôle de mère qui pour moi ne peut pas s’ôter à l’envie.

     

    En vacances sans bébé?


     

       MisterBB est là parce qu’on l’a voulu, c’était notre choix pas le  sien.

     

     Prendre des vacances de lui me parait tellement étrange…


    En vacances sans bébé?

     Comme si on envoyait notre homme en vacances chez s a  mère pour pouvoir respirer un peu (tiens, bonne idée ?!), mais au-delà de ça, quand je lui « impose » des vacances loin de moi, je ne peux m’empêcher de me dire que je lui impose à nouveau MON choix- qui ne lui convient pas forcément- mais qu’il doit subir malgré tout.


     Pour l’instant, dans les faits, MisterBB a l’air de plutôt bien le vivre (pas le choix pour nous) mais qu’en sera-t-il plus grand ? Ai-je le droit de lui imposer MA pause ? Est-ce vraiment un DROIT de parent que de prendre congé de ses enfants comme ça ? J’avoue que je m’interroge (ça change! > ironie)

    Pour être bien, nous avons tous besoin de moments à nous, des moments pour faire ce qu’on a envie ou même ne rien faire !

    Mais n’abandonnons-nous pas ce privilège (au moins momentanément) en mettant au monde un enfant ?

    A partir de quel âge peut-on se dire que lui aussi à besoin d’une pause de parents ? (et que donc, ça devient du GAGNANT-GAGNANT)

    En vacances sans bébé?

     

     Mon fils a 15 mois, je le trouve encore tellement petit, pourquoi devrais-je trouver normal de m’en séparer ?


     Et si plus grand, les centres aérés ou les colos sont des environnements qui ne lui conviennent pas, en quoi ai-je le droit de lui imposer? Si moi, on m’envoyait de force dans un camp avec un tas de personnes que je ne connais pas et que je n’apprécierai pas forcément, ça ne me plairait pas ! 

      Petite, j’ai eu de très mauvaises expériences de ce gen re de lieux  où mes parents m’envoyaient avec bienveillance pour que je m’amuse et fasse des activités. En réalité, je m’y sentais bien seule, les activités ne me correspondaient pas souvent et je n’étais pas du genre populaire voire limite, tête de turc, je vous laisse donc imaginer les vacances fantastiques et les souvenirs qu’ils m’en restent…

    En vacances sans bébé?


     

     J’espère pouvoir faire au mieux pour que MisterBB passe des vacances qui lui vont. S’il veut tester ce genre de lieux et que ça lui plait, tant mieux, sinon, j’essaierai de trouver d’autres solutions si je peux.


     Bien sûr, il m’use parfois par son énergie inépuisable (j’ai mis au monde le lapin Duracell !) mais me comble par son sourire et sa bouille et quand il n’est pas là, je me sens vide de sa présence.

    En vacances sans bébé?

    Toutes les autres choses paraissent dérisoires et plus si importantes (jme suis guimauvisée, c’est grave…).


     

    Je ne suis probablement pas faite comme tout le monde, car pour l’instant, le laisser plus de 2 jours m’est insupportable et je dois me forcer à ne pas trop y penser pour ne pas virer dingo !

    En vacances sans bébé?



     

    Son bien-être passe maintenant avant le mien car cela m’apparaît comme une évidence. Je me sens responsable de lui jour et nuit sans vacances, ni jour férié car j’ai décidé de l’amener sur cette terre et juré en mon for intérieur, que je ferais tout pour qu’il s’y sente bien.

    En vacances sans bébé?



     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Coming-out Carpe diem, oui mais après? »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 30 Juillet 2012 à 10:23
    Voilapapa

    A 15 mois, le processus gagnant-gagnant n'est sûrement pas encore en route. Mais peut-être est-ce précisément parce qu'il aura pris l'habitude de s'éloigner un temps limité de ses parents qu'il réclamera ensuite sa pause parents sans qu'elle lui soit imposée ? (Ou pas. Je ne suis que futur papa dis donc)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Emma June Profil de Emma June
    Lundi 30 Juillet 2012 à 10:50

    @voilapapa: Je ne veux pas faire de MisterBB, un petit doudou à sa maman, incapable d'être autonome ou d'aller vers les autres/chez les autres (ce qu'il n'est pas) et donc, il va chez la nounou et parfois chez les papys/mamys notamment, car soit je prends sur moi, soit j'y suis obligée (travail).

    Perso, je pense qu'il y a des moments pour tout dans la vie et qu'à 15 mois, il est bien tôt encore pour trop de séparation.

    J'ai l'impression que parfois, à trop vouloir bien faire, on précipite les choses non?

    Je pense qu'il arrive forcément un moment où l'enfant a besoin de s'isoler de ses parents, cela se produit plus ou moins tôt, et se manifeste probablement de différentes manières selon l'enfant...

    Surtout la question qui me reste est: Est-ce un DROIT de parents (surtout pour les enfants en bas-âge) que de prendre des vacances sans enfant? N'imposons nous pas encore une fois notre volonté?

    Merci pour ton com et à bientôt!

     

     

    3
    Lundi 30 Juillet 2012 à 10:56
    Voilapapa

    Je partage ton avis : 15 mois, c'est sûrement trop tôt. 

    A propos du DROIT des parents, peut-on considérer que si les parents en ressentent vivement le BESOIN (besoin de se reposer, de recharger les batteries), imposer leur volonté devient un DROIT ?

    4
    Emma June Profil de Emma June
    Lundi 30 Juillet 2012 à 11:55

    @Voilàpapa: 15 mois c'est tôt et pour d'autres c'est tard, ravie que tu partages mon avis sur la question

    Par contre, en cela, je trouve qu'il y a opposition car si le BESOIN de l'enfant et d'être avec ses parents et celui des parents, de prendre 'l'air' dans ce cas, il y a opposition entre nos 2 DROITS (si l'on puit dire) Le Droit des parents de respirer sans bébé et le Droit de Bébé à avoir ses parents qui s'occupent de lui.

    Bébé étant là parce qu'on l'y a amené, je me dis que l'on s'accorde ce DROIT mais qu'on se défile un peu dans notre rôle et notre responsabilité (et perso, j'ai vraiment du mal à le faire).

     

    5
    Mardi 31 Juillet 2012 à 13:57

    J'ai moi aussi mal vécu les colos et autres centres quand j'étais petite, mais ma Pouillette m'a réclammé à grand cris d'y aller de ses 4 à ses 5 ans, ce que je trouvais trop petit, en plus. Mais à 5 ans et demi, elle est partie 5 jours en colo, ça s'est super bien passé, elle a adoré et depuis, chaque année, elle réclamme sa colo!

    6
    Emma June Profil de Emma June
    Mardi 31 Juillet 2012 à 14:10

    @PetitDiable: Et oui, ca doit être une question de personnalités car certains enfants adorent ces endroits! (mais moi, rien que d'y penser j'en ai des frissons!) Il faut se dire que notre enfant est différent de nous et apte à faire ses propres expériences, surtout s'il le réclame comme ta fille (Ca lui est venu comment cette idée?)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :