• Celle que j’étais (sans enfant et fière de l’être)

     

    Celle que j’étais (sans enfant et fière de l’être)

     

    Celle que j’étais (sans enfant et fière de l’être)

     

    Ø  Celle que j’étais pensait qu’un bébé, c’était pas très intéressant et ça ne faisait rien que pleurer,manger, vomir et chier tout ça en t’empêchant de dormir au maximum.

     

    Ø  Celle que j’étais trouvait que dormir avec son bébé, ça ne se faisait pas.

     

    Ø  Celle que j’étais trouvait que donner une tétine c’était le mal.

     

    Ø  Celle que j’étais trouvait que  les parents n’étaient pas très efficaces sur leurs enfants qui faisaient un bruit d’enfer en public ou dans les salles d’attente.

     

    Ø  Celle que j’étais trouvait que les parents parlaient beaucoup trop de leur enfant.

     

    Ø  Celle que j’étais ne comprenait pas que les enfants n’écoutent pas toujours quand on leur dit « stop ».

     

    Ø  Celle que j’étais trouvait qu’une petite fessée de rien du tout, c’était pas grave et que ça semblait mieux marcher que de longs discours.

     

    Ø  Celle que j’étais ne comprenait pas que les mères deviennent gaga devant leur progéniture qui marche pour la première fois ou qui leur ramène un gribouillis en te disant « c’est toi là, maman, je t’aime ».

     

    Ø  Celle que j’étais pensais que les parents en rajoutaient et que « moi, si j’étais eux, ben ça se passerait pas comme ça ».

     

    Ø  Celle que j’étais pensait que la fatigue de parents était juste « des petits coups de mou comme tout le monde ».

     

    Ø  Celle que j’étais ne se rendait pas compte de tout ce que ça implique d’être parent.

     

    Ø  Celle que j’étais ne savait pas qu’éduquer un enfant c’est lui apprendre la vie et non pas le dresser pour qu’il écoute et agisse en adulte avant l’heure.

     

    Ø  Celle que j’étais ne savait pas qu’elle allait changer dans toute sa manière d’être, juste en mettant au monde un nouvel être.

     

    Ø  Celle que j’étais n’était pas très compréhensive en fait, et pas très bienveillante non plus (alors qu’elle croyait l’être).

     

    Ø  Celle que j’étais pensait être une fille plutôt cool.

     

     Mais finalement, celle que j’étais et bien, elle était quand même

    moins cool que celle que je suis maintenant, et j’espère que celle

    que je serai le sera encore plus.

     

    Celle que j’étais (sans enfant et fière de l’être)2

     

     

     

     

     

     

    « MisterBB et le Père Noël, c'est chouette!Le rêve de MisterBB (lien concours) »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 09:32
    unicks

    mince je suis pas cool ;-)

    2
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 09:51

    @Unicks: Lol. Je dis juste que changer et évoluer dans ses points de vue c'est toujours bon en tant qu'être humain surtout si c'est pour aller vers moins de jugement et plus de bienveillance (parent ou pas )

    Si je peux écrire tout ça, c'est bien que je me rappelle que la vision qu'on a des choses différe selon notre vécu voilà tout

    3
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 13:56
    Papa Hérisson

    Ah ah ah! C'est tout à fait ça!

    Marie des Maman-testent le résume mieux que je ne pourrais le faire : "Nulli a des principes, Multi a des nains".

    Pour ma part j'irais jusqu'à préciser que les gnomes, c'est comme les pets : on supporte toujours mieux les siens, si odorants soient-ils, que ceux des autres.  ;)

    4
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 14:10

    @Papa Hérisson: C'est clair, on change tellement que ça fait presque un peu peur, on passe de "l'autre côté".

    Et la comparaison avec les pets, c'est une de mes répliques fétiches

     

    PS: J'avais laissé un com sur ton dernier article mais ça n'a apparemment pas fonctionné...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :