• Initié et tenu par The Postman et Zenopia, c'est l'heure des états d'esprit du vendredi.

     

     

    Vendredi 12 janvier 2018

     

    Fatigue : je dirais que ça va

     

    Humeur : bof

     
    Coup de gueule:Sick sad world


    Cond. phys. :J'ai gardé la ligne malgré une alimentation plutôt destructurée pendant ces vacances....Quant aux microbes, je tends le dos, je suis très sensible de la zone gorge/nez, je chope tout à 100 mètres! lol

     

    Esprit : Inquiet et pessimiste, je n'arrive pas à me réguler en ce moment.

     

    Boulot : Du mal à me remettre dans le bain. J'appréhende pour la 1ère fois les 6 mois à venir, qui, je le sais, seront denses. Je n'appréhende pas le travail en lui-même mais le manque de communication et le manque d'informations qui engendrent maints problèmes et retards (en plus des autres).
     

    Culture : On a bien accroché à Salvation. On a regardé les 13 épisodes sans attendre... On a envie de savoir la suite! Même si ce sont des grosses ficelles (à base d'astéroide, haute technologie, complots, liens affectifs), c'est divertissant et on s'attache aux personnages.

     

    penser à : faire les courses et établir des menus à la semaine. C'est primordial mais je procrastine.

     
    avis perso :Triste pour la mort de France Gall...je connais toutes ses chansons, mes parents passaient ses cassettes en boucle dans la voiture! Elle a participé à mon éveil à la musique, c'est ma madeleine de Proust.

     
    message perso : mais comment fais tu pour ne jamais être fatigué??

     
    loulou : A eu 5 points de suture à la tête et éternue au bout du 2ème jour d'école...Normal.

     

    amitiés : Il faut qu'on planifie tout ça.

     
    love : A fond dans le boulot, plein d'énergie, a du mal à se motiver pour sa santé..

     

    Divers:  On a déposé 2 gros sacs de peluches et 1 carton de jeux à l'hôpital pour enfants, on a été accueillis par 1 interne et 1 infirmière ébahies et ravies, ça nous a fait plaisir et le loulou n'arrêtait pas de dire " je suis heureux d'avoir donner mes jouets". Quand donner fait + plaisir que recevoir...


    Coup de coeur/Petit bonheur : Un grand grand bonheur que les jours rallongent et de ne plus sortir du travail quand il fait nuit!

    Le manque de luminosité pèse énormément sur mon énergie et mon moral.

     
    Sortie : Au resto avec ma famille, c'était sympa: un resto type médiéval/château fort, j'ai beaucoup aimé la déco bien pensée.

     

    Envie de : retrouver du peps et de la motiv


    zic : Walking on cars-Speeding cars. Je l'ai entendue en venant au boulot <3

     


    6 commentaires
  • Ca fait un siècle que je n'ai pas écrit ici et ce n'est pas l'envie qui m'en manquait mais il faut bien avouer que même si je n'écris pas pour être populaire, le fait de ne pas avoir de retours et de ne pas pouvoir partager est démoralisant.

    Et puis, beaucoup beaucoup de travail et puis BIM! une appendicite. (#J'ai 10 ans)

    Appendicite

    Opération en urgence, convalescence longue et douloureuse (#vous verrez une coelioscopie, c'est RIEN DU TOUT!)

    Pendant cette longue convalescence, le moral qui en prend un coup, d'autant que j'étais très fatiguée et je ne pouvais rien faire avec mon fils ou mon homme et même pas profiter du beau temps.

    Bref, je suis restée 7 semaines sans que personne ne me demande de nouvelles (sauf un collègue de boulot et mes parents) et c'est là que je me suis dis qu'il fallait bien se rendre à l'évidence: Je suis totalement asociale

     asociabilité

    Et j'ai eu beau essayé de changer depuis une dizaine d'années, je suis juste asociale et il faut que je m'y fasse. C'est juste un fait.

    Vraisemblablement cela doit transparaitre via mon blog (c'est dire si les réflexions vont loin quand on a que ça à faire de la journée! ) et que donc, il est tout à fait normal que je passe aussi inaperçue dans le virtuel que dans le réel.

     Voili, voilou, fin de la marrade.

    J'ai passé 2 épreuves du feu puisque j'ai survécu à un anniversaire avec 6 enfants ET à la Fête de l'école!

    Cette année, c'était un anniversaire sur le thème "Minions" et ça s'est super bien passé. Les enfants se sont bien amusés et même moi, je n'étais pas aussi stressée que l'an dernier. Un bon bilan donc. (si je peux, j'en ferai un article pour donner quelques idées)

    Appendicite, asociabilité et 6 ans déjà!2

    Mon ptit loup et sa classe de grande section maternelle ont dansé un bollywood sur la musique de "Bharati", c'était vraiment sympa, on voit que la maîtresse s'est donné du mal.

    Appendicite, asociabilité et 6 ans déjà!

    Ptit loup voulait faire un cadeau à la maîtresse, donc j'ai acheté une petite boîte chez Action et il l'a customisée ainsi qu'une carte, elle était très contente.

    kdo

    A 6 ans, je trouve que Ptit loup a vraiment grandi d'un coup et même s'il est toujours câlin, il s'éloigne de moi et se rapproche de son père.

    Pour le coucher, malheureusement, c'est toujours galère et c'est RELOU!

    Il nous a ramené les 1ères modes "de jeunes" à la maison alias:

    le hand spinner

    Appendicite, asociabilité et 6 ans déjà!

    et le DAB (clique si tu veux en savoir plus!)

    Appendicite, asociabilité et 6 ans déjà!

    Je trouve ça plutôt rigolo pour tout dire et même le hand spinner est utile pour lui car il doit renforcer sa motricité fine donc tout bénéf!

    Nous sommes childfree pendant 3 semaines (hors week end)

    childfree

    Ptit loup étant chez mes parents pour les vacances, et je pense que cela va nous faire du bien même si on bosse! (personne ne connait sa chance d'avoir des soirées tranquilles tant qu'il n'a pas connu l'enfer du coucher)

    Sur ce, à vous les studios!

    Bien le bonjour dans vos chaumières.

     

     

     

     


    3 commentaires
  • MisterBB a 4 ans et demi, il va en moyenne section dans une école privée de la ville où nous travaillons, une école qui prône le respect des règles et de l'autre et la gestion des conflits par le dialogue.

    Cependant, j'avais déjà parlé des soucis de violence rencontrés dans La loi de la jungle et malheureusement, il semble que cette année n'améliore pas la situation.

    Mon coeur s'est brisé quand il m'a dit "Tu sais Maman, j'aime bien l'école mais pas la récré car les enfants sont méchants, je veux aller dans une autre"...

    Marre de la violence à l'école

     

    Et là, je me retrouve démunie!!

    Je serais prête à courir le monde si c'était pour le protéger mais ma raison me souffle que le changer d'école ne changerait peut-être rien.

    Alors, avant d'en arriver là, j'ai bien discuté avec lui (et chaque jour j'essaie qu'il me raconte sa journée ou ses soucis).

    Il est gentil, il est intelligent et je refuse qu'il perde confiance en lui à cause d'autres gamins qui s'amusent à jouer aux plus forts

    Je lui dis qu'il n'est pas coupable, qu'il a raison d'être gentil mais que si on l'agresse:

    Il a le droit de se défendre, que même si la maîtresse le voit (c'est toujours comme ça: on remarque celui qui se défend et jamais celui qui attaque c'est bizarre, bref.), nous, nous ne le gronderons pas car il y a jouer et faire mal intentionnellement alors que l'autre demande d'arrêter.

    S'il n'arrive pas à se défendre,qu'il le dise à la maîtresse .

    Si elle dit que "ça n'est pas grave", nous le dire quand on vient le récupérer pour qu'on puisse voir avec elle.

    Bien sûr, je lui ai dis de ne plus jouer avec les garçons qui sont gentils un jour sur 2 (ou moins) que ça ne sont pas ses amis et de rester avec ceux qui sont toujours sympas avec lui.

    Marre de la violence à l'école2

     

    J'ai été une "victime" au collège, mes parents ont minimisé ce que je vivais (je n'avais pas tout dit du coup) et n'ont rien fait et je n'en ai plus jamais parlé.

    J'ai tenu, j'ai attendu et c'est passé.

     

    Mais dans cette nouvelle génération, je ressens que tout commence plus tôt et est amplifié !

    Les spirales infernales semblent tellement impossibles à stopper que c'est effrayant. Dans le village voisin, un enfant de 12 ans s'est suicidé. 12 ans! je n'arrive pas à m'y faire.

     

    Bien sûr, en maternelle, on n'en est pas encore là et je sais que les enfants passent par des phases.

     Je sais aussi que ses épreuves laissent des traces même si mon petit garçon reste un enfant joyeux, heureux de vivre et confiant (en général) , ces larmes qui viennent toutes seules certains soirs ne sont pas anodines et je ne les prendrai jamais à la légère peu importe son âge.

    Je ne lui dirai JAMAIS que c'est de sa faute, qu'il est faible ou inadapté, car je suis fière de ce qu'il est et ce message est clairement une incitation à ceux qui jouent aux plus forts!

    Alors je ne sais pas comment tout ça va évoluer, c'est certain que s'il nous annonce encore que les mêmes l'ont chahuté nous irons voir la maîtresse.

    Le changer d'école serait vraiment très compliqué pour nous mais si cela ne cesse pas, nous le ferons.

    L'inscrire dans un sport de combat n'est pas exclu mais pour l'instant impossible.


    Bref, je suis preneuse d'idées ou de conseils ou simplement de bonnes ondes...

     

     

    Et malheureusement, ça n'est pas un cas isolé, l'article de Maëline complète bien le mien (même si cela semble encore plus avancé) et je partage.

     

     

     

    Marre de la violence à l'école

     

     

     


    10 commentaires
  • Transmettre mes valeurs

    http://www.generalmedia.ch

    Toi, seul(e), tu sais!

    Tu sais qu'il y a un Avant et un Après.

    Tu sais aussi qu'il y a des choses sur lesquelles on ne badine pas (et je ne parle pas que d'amour).

    Tu sais qu'avoir la responsabilité d’élever un enfant, ça n'est pas rien.

     

    Les principes, j'en avais beaucoup (trop) avant, les valeurs aussi.

    Revenir sur mes principes en m'adaptant à la réalité ne m'a pas perturbée plus que ça, par contre, je ne renierai jamais les valeurs importantes à mes yeux.

    S'il y a bien une chose que je me suis promise en décidant de devenir Mère, c'est que je ferais de mon mieux pour que mon enfant devienne une bonne personne.

    Je m'efforce d'en être une moi-même (après chacun a ses critères, j'imagine...) ainsi, il est plus facile de lui dire: 'Fais ce que je dis et ce que je fais' wink2

     

     

    Les valeurs importantes à mes yeux sont:

    - L'honnêteté

    - La gentillesse

    - L'empathie

    - Le respect (dont la politesse et le respect de la nature)

    - La confiance en soi: la liberté de penser et d'être soi, ne pas être influençable.

     

    C'est peu et beaucoup à la fois. Pour l'instant, le résultat est pas mal!

    (le cap de l'adolescence sera vraisemblablement le plus déterminant et le plus tumultueux)

     

    Et chez vous, quelles valeurs souhaitez(ou souhaiteriez)-vous transmettre à vos enfants et comment faites-vous pour y parvenir?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Le parcours vers la propreté de MisterBB a été plutôt long si ce n'est mouvementé comme narré ICI.

    La cité (du caca) de la peur suite et fin!

    Si finalement, à 3 ans (alors qu'il avait compris le principe depuis 1 an ce bougre), il est devenu continent du pipi toute la journée - sieste comprise - Monsieur refusait de faire caca en dehors de la couche (alors qu'il avait compris le principe depuis 2 ans ce bougre).

    Jamais un accident, il demandait la couche ou faisait dans celle de la nuit (il nous reste cette étape encore...). Comme MisterBB a tendance à la constipation, j'avais beau ne pas être super joie, je ne voulais pas renforcer le problème donc j'attendais (en brûlant des cierges).

    Et puis, un week-end où nous faisions nos parents indignes (un week-end à 2 et MisterBB chez Beaux-Papy-Mamy), MisterBB a décidé que ça sera génial de faire caca sur les toilettes pour bien donner à Belle-Maman un nouvel argument que Maman est toute naze et que Belle-Maman, ELLE, elle SAIT (ce bougre-ter).

    Bref, depuis, c'est joie et bonheur dans notre chaumière, 1 an après le pipi, fini les couches qui fouettent, il se débrouille seul, même pour s'essuyer (et bien). MisterBB a 3 ans et 10 mois mais je suis fière quand même (on ne se refait pas).

    Il ne me reste plus qu'à brûler des cierges pour que les couches disparaissent la nuit...

    La cité (du caca) de la peur suite et fin!

     

     

    (PS: être la seule mère qui "attend" la propreté de son enfant au-delà de 3 ans dans un périmètre de beaucoup de mères "trop fières ma fille est propre jour et nuit depuis ses 2 ans", ça pue - au moins autant que les couches...)

    La cité (du caca) de la peur suite et fin!


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique