• MisterBB a 4 ans et demi, il va en moyenne section dans une école privée de la ville où nous travaillons, une école qui prône le respect des règles et de l'autre et la gestion des conflits par le dialogue.

    Cependant, j'avais déjà parlé des soucis de violence rencontrés dans La loi de la jungle et malheureusement, il semble que cette année n'améliore pas la situation.

    Mon coeur s'est brisé quand il m'a dit "Tu sais Maman, j'aime bien l'école mais pas la récré car les enfants sont méchants, je veux aller dans une autre"...

    Marre de la violence à l'école

     

    Et là, je me retrouve démunie!!

    Je serais prête à courir le monde si c'était pour le protéger mais ma raison me souffle que le changer d'école ne changerait peut-être rien.

    Alors, avant d'en arriver là, j'ai bien discuté avec lui (et chaque jour j'essaie qu'il me raconte sa journée ou ses soucis).

    Il est gentil, il est intelligent et je refuse qu'il perde confiance en lui à cause d'autres gamins qui s'amusent à jouer aux plus forts

    Je lui dis qu'il n'est pas coupable, qu'il a raison d'être gentil mais que si on l'agresse:

    Il a le droit de se défendre, que même si la maîtresse le voit (c'est toujours comme ça: on remarque celui qui se défend et jamais celui qui attaque c'est bizarre, bref.), nous, nous ne le gronderons pas car il y a jouer et faire mal intentionnellement alors que l'autre demande d'arrêter.

    S'il n'arrive pas à se défendre,qu'il le dise à la maîtresse .

    Si elle dit que "ça n'est pas grave", nous le dire quand on vient le récupérer pour qu'on puisse voir avec elle.

    Bien sûr, je lui ai dis de ne plus jouer avec les garçons qui sont gentils un jour sur 2 (ou moins) que ça ne sont pas ses amis et de rester avec ceux qui sont toujours sympas avec lui.

    Marre de la violence à l'école2

     

    J'ai été une "victime" au collège, mes parents ont minimisé ce que je vivais (je n'avais pas tout dit du coup) et n'ont rien fait et je n'en ai plus jamais parlé.

    J'ai tenu, j'ai attendu et c'est passé.

     

    Mais dans cette nouvelle génération, je ressens que tout commence plus tôt et est amplifié !

    Les spirales infernales semblent tellement impossibles à stopper que c'est effrayant. Dans le village voisin, un enfant de 12 ans s'est suicidé. 12 ans! je n'arrive pas à m'y faire.

     

    Bien sûr, en maternelle, on n'en est pas encore là et je sais que les enfants passent par des phases.

     Je sais aussi que ses épreuves laissent des traces même si mon petit garçon reste un enfant joyeux, heureux de vivre et confiant (en général) , ces larmes qui viennent toutes seules certains soirs ne sont pas anodines et je ne les prendrai jamais à la légère peu importe son âge.

    Je ne lui dirai JAMAIS que c'est de sa faute, qu'il est faible ou inadapté, car je suis fière de ce qu'il est et ce message est clairement une incitation à ceux qui jouent aux plus forts!

    Alors je ne sais pas comment tout ça va évoluer, c'est certain que s'il nous annonce encore que les mêmes l'ont chahuté nous irons voir la maîtresse.

    Le changer d'école serait vraiment très compliqué pour nous mais si cela ne cesse pas, nous le ferons.

    L'inscrire dans un sport de combat n'est pas exclu mais pour l'instant impossible.


    Bref, je suis preneuse d'idées ou de conseils ou simplement de bonnes ondes...

     

     

    Et malheureusement, ça n'est pas un cas isolé, l'article de Maëline complète bien le mien (même si cela semble encore plus avancé) et je partage.

     

     

     

    Marre de la violence à l'école

     

     

     


    10 commentaires
  • Transmettre mes valeurs

    http://www.generalmedia.ch

    Toi, seul(e), tu sais!

    Tu sais qu'il y a un Avant et un Après.

    Tu sais aussi qu'il y a des choses sur lesquelles on ne badine pas (et je ne parle pas que d'amour).

    Tu sais qu'avoir la responsabilité d’élever un enfant, ça n'est pas rien.

     

    Les principes, j'en avais beaucoup (trop) avant, les valeurs aussi.

    Revenir sur mes principes en m'adaptant à la réalité ne m'a pas perturbée plus que ça, par contre, je ne renierai jamais les valeurs importantes à mes yeux.

    S'il y a bien une chose que je me suis promise en décidant de devenir Mère, c'est que je ferais de mon mieux pour que mon enfant devienne une bonne personne.

    Je m'efforce d'en être une moi-même (après chacun a ses critères, j'imagine...) ainsi, il est plus facile de lui dire: 'Fais ce que je dis et ce que je fais' wink2

     

     

    Les valeurs importantes à mes yeux sont:

    - L'honnêteté

    - La gentillesse

    - L'empathie

    - Le respect (dont la politesse et le respect de la nature)

    - La confiance en soi: la liberté de penser et d'être soi, ne pas être influençable.

     

    C'est peu et beaucoup à la fois. Pour l'instant, le résultat est pas mal!

    (le cap de l'adolescence sera vraisemblablement le plus déterminant et le plus tumultueux)

     

    Et chez vous, quelles valeurs souhaitez(ou souhaiteriez)-vous transmettre à vos enfants et comment faites-vous pour y parvenir?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Le parcours vers la propreté de MisterBB a été plutôt long si ce n'est mouvementé comme narré ICI.

    La cité (du caca) de la peur suite et fin!

    Si finalement, à 3 ans (alors qu'il avait compris le principe depuis 1 an ce bougre), il est devenu continent du pipi toute la journée - sieste comprise - Monsieur refusait de faire caca en dehors de la couche (alors qu'il avait compris le principe depuis 2 ans ce bougre).

    Jamais un accident, il demandait la couche ou faisait dans celle de la nuit (il nous reste cette étape encore...). Comme MisterBB a tendance à la constipation, j'avais beau ne pas être super joie, je ne voulais pas renforcer le problème donc j'attendais (en brûlant des cierges).

    Et puis, un week-end où nous faisions nos parents indignes (un week-end à 2 et MisterBB chez Beaux-Papy-Mamy), MisterBB a décidé que ça sera génial de faire caca sur les toilettes pour bien donner à Belle-Maman un nouvel argument que Maman est toute naze et que Belle-Maman, ELLE, elle SAIT (ce bougre-ter).

    Bref, depuis, c'est joie et bonheur dans notre chaumière, 1 an après le pipi, fini les couches qui fouettent, il se débrouille seul, même pour s'essuyer (et bien). MisterBB a 3 ans et 10 mois mais je suis fière quand même (on ne se refait pas).

    Il ne me reste plus qu'à brûler des cierges pour que les couches disparaissent la nuit...

    La cité (du caca) de la peur suite et fin!

     

     

    (PS: être la seule mère qui "attend" la propreté de son enfant au-delà de 3 ans dans un périmètre de beaucoup de mères "trop fières ma fille est propre jour et nuit depuis ses 2 ans", ça pue - au moins autant que les couches...)

    La cité (du caca) de la peur suite et fin!


    10 commentaires
  • Le protéger malgré tout

    Je ne suis pas connectée, je n'ai pas su tout de suite pour le drame de Charlie.

    Je suis outrée, choquée, horrifiée et attristée qu'un drame de plus viennent me démontrer l'horreur et la connerie infinie qui règne dans ce monde. Que l'humour (qu'il soit bon ou mauvais) puisse amener à ça...Que la loi du plus fort(fort j'entends armé et violent) fasse encore des victimes.

    Un sentiment de culpabilité m'étreint d'avoir choisi de faire un enfant, je sais que c'est égoïste et je l'assume plus ou moins bien selon les jours. Des jours comme ça, un peu moins.

    Mais quand j'ai fait ce choix, j'ai aussi choisi de le protéger autant que possible et au moins jusqu'à ce qu'il apprenne peu à peu à le faire lui-même.

    MisterBB dépasse maintenant les 3 ans et demi et oui, il connait les renards qui veulent manger les lapins, le loup avec le chaperon rouge et les policiers qui arrêtent les méchants mais non, je ne lui ai pas expliqué toutes ces choses horribles qui peuplent la Terre comme les meurtres, la famine, la guerre et le terrorisme (mais je lui ai parlé de l'écologie et de la Terre car il y voit un sens dans ses actions du quotidien)

    Chez nous, les journaux TV sont bannis (montrer un cadavre pour parler d'un crime, moi, ça me choque alors je n'ose imaginer l'impact sur mon fils).

    S'il me pose des questions, je lui expliquerai, ce que je peux, s'il ne m'en pose pas, je suis malheureusement sûre que ces sujets seront encore d'actualité quand il sera en âge de...

    Il n'y a pas eu de minute de silence dans sa classe et j'en suis contente car je veux le protéger encore un peu, je ne veux pas que comme l'enfant de ma collègue, il fasse des cauchemars en se disant "si je fais un dessin moche, des méchants monsieurs vont venir me tuer".

    Qu'il fasse partie de ce monde, c'est un fait, pour autant, je pense que pour certaines choses, il n'y a pas de bonnes façons d'expliquer. Que même si les enfants peuvent tout comprendre, il y a certaines choses que même nous n'arrivons pas à nous expliquer et que par conséquent, l'enfant ne peut y trouver un sens et que cela crée forcément de l'angoisse.

    Je trouve mon enfant trop jeune pour entendre que la folie tue partout, tout le temps et n'importe qui. A 30 ans (ou presque), je n'arrive toujours pas à m'y faire.

     

    Alors non, je ne lui en parlerai pas s'il ne voit rien et ne m'en parle pas car l'horreur du monde peut bien attendre.

     

    Le protéger malgré tout2

    Je n'aime pas me taire et s'exprimer librement étant bien une des seules choses qu'il nous reste.Malgré tout et forcément: # Je suis Charlie

     

    Le protéger malgré tout3

     

    Pour ceux qui veulent en parler et qui ont des enfants plus grands, à toutes fins utiles:

    « Mon Petit Quotidien » pour les 6-10 ans : http://bit.ly/1xV77xr
    « Mon Quotidien » pour les 10-14 ans : http://bit.ly/1wYTkyN

     

     


    4 commentaires
  • Et voilà, nous y sommes - Le réveillon de Noël, j'en entends parler toute l'année donc je ne suis pas dépaysée!

    Joyeux Noël et Bonne Année 2015!3

    J'aime beaucoup faire plaisir et partager un bon moment avec ma famille proche.

    J'aime aussi beaucoup toutes les décorations, illuminations qu'on ne voit qu'à cette période de l'année (le seul avantage qu'il fasse nuit tôt, tiens!).

    J'aime moins le trop plein de nourriture (même quand on veut faire peu, on met les petits plats dans les grands donc ça reste conséquent, en général).

    Je n'aime pas passer des heures à table avec un repas qui s'éternise(et encore moins quand je n'aime pas les 3/4 des plats et que donc, j'ai faim à 22h et qu'il n'y a toujours rien pour moi...).

    Si ce n'était que de moi, on dînerait normalement (plus ou moins) et on passerait plutôt la soirée à jouer et rire!

    Idem pour le Nouvel An (ou alors dormir, c'est bien aussi).

    Chez nous, les cadeaux sont ouverts le soir (il attend déjà un an, je ne me verrais pas le torturer une nuit de +!). En +, du coup, on peut jouer avec! (ou essayer de trouver comment ça fonctionne!).

    Et chez vous les réveillons, ça se passe comment?

     

    Sur ce Joyeux Noël

    Joyeux Noël et Bonne Année 2015!

     

    Et bonne année de la chèvre!

    Joyeux Noël et Bonne Année 2015!

     

    On se retrouve en 2015...

     

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique